Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : 2016 et la galère des hôpitaux

Malgré l’énergie débordante dont il fait montre, Boni Yayi sait s’accorder des pauses pour ménager sa santé. Actuellement en terre sud-africaine, il reprend des forces après l’intervention chirurgicale qu’il a subie avec succès. Grâce à la science de l’équipe médicale soignante et à l’excellente qualité du plateau technique, le chef de l’Etat peut conjuguer au passé cette affection bénigne qui n’est rien d’autre que la cataracte, que les ophtalmologues désignent comme une opacité du cristallin entraînant une baisse progressive de la vue, pouvant évoluer vers la cécité. A un moment ou à un autre de l’existence, passé un certain âge, tout homme fait face à ce mal qui, a priori, n’a rien d’inquiétant.
Les services de la présidence de la République ont donc jugé utile d’informer, par voie de presse, les populations sur l’état de santé du chef de l’Etat. Un acte louable qui renseigne malheureusement sur le piteux état du plateau technique mis à la disposition des hôpitaux sur toute l’étendue du territoire national. Il est vrai que le statut privilégié dont jouit le premier des Béninois lui permet de se soigner convenablement dans les établissements hospitaliers à la pointe de la technologie. Mais le mandat présidentiel dont il a reçu procuration auprès du corps électoral et qu’il exerce depuis bientôt une décennie lui commande de faire en sorte que ses compatriotes aussi bénéficient d’un confort de soins appréciable.
Avec Boni Yayi, des efforts louables ont été accomplis dans le domaine de la santé. Mais ils sont loin de combler les attentes qui se diversifient et évoluent au fil des années. Les milliers de Béninois qui ne peuvent s’offrir le luxe de prendre un avion pour se débarrasser d’une simple cataracte s’en remettent aux spécialistes locaux, qui formés à grands frais à l’extérieur, manquent de tout en termes d’équipements et de consommables médicaux pour exercer leur art. Seules quelques cliniques privées et une poignée d’établissements hospitaliers de référence comme l’hôpital confessionnel Saint Jean de Dieu de Tanguiéta tiennent la route. Les hôpitaux publics qui reçoivent le plus grand nombre de malades ont du mal à remettre les patients sur pied.
Fort heureusement, la précampagne électorale bat son plein. Les Béninois se préparent activement à élire le futur président de la République. Les divers projets de société aussi séduisants les uns que les autres recèlent de milliers de promesses de mieux-vivre pour les populations. Pourquoi ne pas déballer ici et maintenant les offres en matière de santé ? Les grèves perlées du personnel sanitaire sur fond de revendications de primes seront-elles toujours de mise ? Les hôpitaux de zone érigés çà et là, fonctionneront-ils toujours au ralenti avec un personnel démotivé et un plateau technique obsolète et vétuste ? Quid des centres de santé ruraux et d’arrondissement qui manquent de tout ? Le Centre national hospitalier universitaire de Cotonou cessera-t-il d’être un mouroir ? Mesdames et messieurs les présidentiables, à vous la parole !

2-02-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’eau potable, bientôt, jaillira dans les Collines ! Allégresse à Bantè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Ouessè, Savalou et Savè. L’annonce en vaut la peine. (...) Lire  

En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité ?
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas ?
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Concours de confirmation !
17-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Après la Suisse, à qui le tour ?
17-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un développeur pour Ouidah !
13-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une lutte oubliée ?
13-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le diktat des gros porteurs
12-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le meilleur pour le football
11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Hadj à l’horizon !
11-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
7-07-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Que le ballon roule !
6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le social au rang des priorités
6-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’héritage Psd en question !
5-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Sacré sursaut au Bepc !
4-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Prévisions pour 2018 !
3-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ouidah face à son destin
3-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rentrée en septembre !
29-06-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1020

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)