Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Alerte à l’insécurité

Les braqueurs reprennent du service. L’accalmie consécutive à la mobilisation des forces de sécurité publique, entre temps déterminées à enrayer toute velléité dans l’œuf, n’aura été que de courte durée. Les malfrats traqués jusque dans leurs derniers retranchements se sont octroyés des congés le temps que leurs poursuivants baissent la garde. Maintenant que le terrain est favorable à la commission des forfaits, c’est tout naturellement qu’ils sortent des muscles. En plus des villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi qui constituaient, dans la partie méridionale du pays, le terrain d’action privilégié des hors-la-loi, d’autres communes comme Porto-Novo et Sèmè-Podji sont de plus en plus citées comme zones d’insécurité.
Ce phénomène cyclique qui connaît une recrudescence à la veille des fêtes de fin d’année a repris avec une ampleur qui fait froid dans le dos. En effet, les malfrats se comportent en territoire conquis sans aucune crainte de la riposte des forces de l’ordre. De jour comme de nuit, les victimes des diverses sortes d’agressions se comptent par dizaines. Cette semaine, en plein jour, des braqueurs particulièrement téméraires ont tenu en respect, armes à feu au poing, les usagers de l’axe Savè-Parakou pendant un bon moment avant que n’interviennent les éléments de la brigade de gendarmerie de Savè. Si les hors-la-loi se permettent une telle liberté en journée, qu’en sera-t-il la nuit ? Tout juste hier à Cotonou, avant le coucher du soleil, c’est un commerçant qui a reçu la visite de ces citoyens indélicats.
Placide Azandé, le tout nouveau ministre de l’Intérieur n’a d’yeux que pour les audiences. Depuis sa nomination, des personnalités se succèdent sans relâche dans son bureau. Au-delà de cette tâche harassante de prise de contact, il y a la question de la sécurité des personnes et des biens qui est fondamentale. Les Béninois ne lui pardonneront pas d’échouer à ce niveau-là. Si les multiples audiences qu’il ne cesse d’accorder participent de la garantie de la sécurité pour chacun et pour tous, vivement que les résultats sanctionnent ses efforts. Mais si par contre il n’en est rien, vivement qu’il change de fusil d’épaule.
Paradoxalement, c’est au moment où le chef de l’Etat fait la promotion des généraux aussi bien dans les rangs des militaires que dans ceux des forces paramilitaires que les malfrats sortent de leur gîte. A quoi servent donc les étoiles fièrement fixées sur les épaules des nouveaux généraux si ceux-ci ne peuvent inquiéter les divorcés sociaux ? En tout état de cause, la riposte devrait être à la hauteur de l’affront. Nulle part au monde, il n’existe la sécurité intégrale. Mais il y a des seuils à ne pas franchir. Et il appartient aux forces de défense et de sécurité de mettre en déroute ceux qui ont choisi de perturber la quiétude des paisibles populations. Si seulement dans la quête de la sécurité des populations, la police nationale pouvait faire montre de la même rigueur avec laquelle elle a réprimé les contrevenants aux opérations de port de casque et de respect des couloirs de circulation, les malfrats se convertiraient à d’autres activités valorisantes pour le genre humain.

2-09-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Le dernier sacerdoce de Houngbédji !
17-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’initiative a peut-être surpris plus d’un. Mais pas moi. Le numérique, Houngbédji l’a dans la peau. Pour la jeunesse africaine, il en veut une (...) Lire  

Editorial : Le défi d’une bonne rentrée
17-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La belle politiquement cocufiée (...)
16-08-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : Sous la menace du terrorisme
16-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un Psd, deux ailes !
14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ces valeureux sportifs béninois
14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Le dernier sacerdoce de Houngbédji !
17-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le défi d’une bonne rentrée
17-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Sous la menace du terrorisme
16-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un Psd, deux ailes !
14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ces valeureux sportifs béninois
14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La menace Ollé-Nicole !
9-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un bel exemple d’intégrité
9-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Gaspillage corps présent !
8-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Faut-il punir l’adultère ?
8-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, la passerelle anglaise !
7-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Houngbédji
7-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Léhady conjugué au passé !
3-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Gentlemen malgré tout !
2-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Aller de l’avant
2-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Justice pour tous !
31-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changer de paradigme
31-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1050

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)