Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Alerte à l’insécurité

Les braqueurs reprennent du service. L’accalmie consécutive à la mobilisation des forces de sécurité publique, entre temps déterminées à enrayer toute velléité dans l’œuf, n’aura été que de courte durée. Les malfrats traqués jusque dans leurs derniers retranchements se sont octroyés des congés le temps que leurs poursuivants baissent la garde. Maintenant que le terrain est favorable à la commission des forfaits, c’est tout naturellement qu’ils sortent des muscles. En plus des villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi qui constituaient, dans la partie méridionale du pays, le terrain d’action privilégié des hors-la-loi, d’autres communes comme Porto-Novo et Sèmè-Podji sont de plus en plus citées comme zones d’insécurité.
Ce phénomène cyclique qui connaît une recrudescence à la veille des fêtes de fin d’année a repris avec une ampleur qui fait froid dans le dos. En effet, les malfrats se comportent en territoire conquis sans aucune crainte de la riposte des forces de l’ordre. De jour comme de nuit, les victimes des diverses sortes d’agressions se comptent par dizaines. Cette semaine, en plein jour, des braqueurs particulièrement téméraires ont tenu en respect, armes à feu au poing, les usagers de l’axe Savè-Parakou pendant un bon moment avant que n’interviennent les éléments de la brigade de gendarmerie de Savè. Si les hors-la-loi se permettent une telle liberté en journée, qu’en sera-t-il la nuit ? Tout juste hier à Cotonou, avant le coucher du soleil, c’est un commerçant qui a reçu la visite de ces citoyens indélicats.
Placide Azandé, le tout nouveau ministre de l’Intérieur n’a d’yeux que pour les audiences. Depuis sa nomination, des personnalités se succèdent sans relâche dans son bureau. Au-delà de cette tâche harassante de prise de contact, il y a la question de la sécurité des personnes et des biens qui est fondamentale. Les Béninois ne lui pardonneront pas d’échouer à ce niveau-là. Si les multiples audiences qu’il ne cesse d’accorder participent de la garantie de la sécurité pour chacun et pour tous, vivement que les résultats sanctionnent ses efforts. Mais si par contre il n’en est rien, vivement qu’il change de fusil d’épaule.
Paradoxalement, c’est au moment où le chef de l’Etat fait la promotion des généraux aussi bien dans les rangs des militaires que dans ceux des forces paramilitaires que les malfrats sortent de leur gîte. A quoi servent donc les étoiles fièrement fixées sur les épaules des nouveaux généraux si ceux-ci ne peuvent inquiéter les divorcés sociaux ? En tout état de cause, la riposte devrait être à la hauteur de l’affront. Nulle part au monde, il n’existe la sécurité intégrale. Mais il y a des seuils à ne pas franchir. Et il appartient aux forces de défense et de sécurité de mettre en déroute ceux qui ont choisi de perturber la quiétude des paisibles populations. Si seulement dans la quête de la sécurité des populations, la police nationale pouvait faire montre de la même rigueur avec laquelle elle a réprimé les contrevenants aux opérations de port de casque et de respect des couloirs de circulation, les malfrats se convertiraient à d’autres activités valorisantes pour le genre humain.

2-09-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)