Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Ces candidats qui ne font plus rire

Les plaisantins sont de retour. Profitant de l’imminence de la présidentielle, ils ont de nouveau envahi la scène politique. L’appel pour le dépôt des dossiers de candidature lancé par la Commission électorale nationale autonome (Cena) a reçu un écho favorable auprès de certains citoyens, amuseurs de galerie par excellence. Conformément au calendrier électoral, du 9 au 12 janvier, il est attendu des aspirants à la fonction suprême de la République, de sortir de l’ombre pour manifester officiellement leurs intentions. Il n’en fallait pas plus pour que des clowns saisissent la balle au bond. Au grand jour, ils ont étalé à la face du monde, leur destin de farceur.
Les agents de la Cena ont, fort heureusement, éconduit des prétendus candidats incapables de réunir l’ensemble des documents exigés pour l’accomplissement des formalités de dépôt de candidature. Le code électoral qui énumère de manière exhaustive la liste des pièces formant le dossier de candidature pour ce type de scrutin n’est pourtant pas un document secret. Mieux, il a été procédé à une vulgarisation, par voie de presse, de la liste des pièces à fournir par tout prétendant aux fonctions de président de la République. Mais, rien n’y fit. Certains prétendus candidats en quête de célébrité, se sont donné la peine de franchir le portail de la Cena avec sous le bras, des dossiers incomplets.
Cela témoigne du peu de sérieux qu’ils accordent à la fonction présidentielle. Il est vrai que la Constitution béninoise donne le droit à tout citoyen remplissant certaines conditions de se porter candidat à l’élection du président de la République, si tel est son désir. Mais cela n’est pas une raison pour laisser libre cours à la distraction à laquelle nous assistons. Cette comédie à laquelle est habitué le peuple béninois depuis quelques années ne fait plus rire. Les enjeux liés à la désignation du chef de l’Etat, surtout dans le contexte qui est le nôtre, sont suffisamment graves pour que des citoyens désireux de se faire de la publicité, profitent de cette opportunité pour envahir l’espace public. Même pour les élections locales, les partis politiques s’abstiennent autant que possible d’aligner des plaisantins sur leurs listes.
On avait cru que la hausse du montant de la caution pour la présidentielle qui est passée de 5 à 15 millions suffirait à décourager les aventuriers et les citoyens peu crédibles. Mais, malgré ce garde-fou, ils sont toujours fidèles au rendez-vous. Le besoin de revisiter les règles du jeu à ce niveau se pose de plus en plus. Pourquoi ne pas demander aux candidats de s’acquitter intégralement du montant de la caution aux guichets du Trésor avant de se rendre à la Cena ? Si au fil des années, on en arrive à cette étape, le rôle des farceurs se limiterait aux salles de spectacle et sur les autres scènes réservées aux représentations humoristiques. Continuer à améliorer les conditions de candidature à la fonction présidentielle, tel doit être le leitmotiv du législateur et des autres acteurs institutionnels impliqués dans l’organisation de l’élection du président de la République.

11-01-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Excités et brûlant d’impatience que l’initiative voie très vite le jour. Pourtant, pour le moment, nous en sommes loin. Juste à l’étude de (...) Lire  

Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisatio
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1140

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)