Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Ces ponts de la honte

Ils ne sont pas prêts d’oublier le calvaire qu’ils ont vécu dans la matinée d’hier. A leur grande surprise, les usagers de l’axe Abomey-Calavi-Cotonou n’ont pu vaquer à leurs occupations pendant une bonne partie de la journée. Et pour cause ! Les rampes d’accès au pont de Houédonou sis dans l’arrondissement de Godomey se sont affaissées. Depuis plusieurs semaines, cet ouvrage d’art dont la taille est nettement inférieure à la densité du trafic qu’il accueille montrait des signes d’amortissement. Malheureusement, c’est un passage obligé, le seul praticable, pour les populations des deux communes que relie ce pont, désireuses de se rendre soit à Cotonou, soit à Abomey-Calavi. Les usagers de ce tronçon très fréquenté étaient d’avis qu’il fallait réparer au plus tôt la défaillance constatée au niveau de l’infrastructure. Mais ils étaient loin d’imaginer que cela leur créerait autant de nuisances.
Après des semaines d’attentisme, les services compétents du ministère des transports terrestres et des infrastructures portuaires ont enfin décidé de procéder à la réparation de l’ouvrage. Les techniciens commis à cette tâche se sont mis à l’œuvre dans la nuit du lundi au mardi, dans l’espoir que les travaux seraient achevés déjà à 4h du matin afin que les usagers puissent découvrir la surprise à leur réveil. Sur le terrain, les données ont changé à telle enseigne que les travaux étaient toujours en cours au petit matin à l’heure où les fonctionnaires et autres travailleurs résidant dans la commune d’Abomey-Calavi prennent départ pour leurs lieux de travail. Le trafic a donc été suspendu sur l’axe Carrefour Togoudo-carrefour Houédonou distant d’environ 2km. Malheureusement, c’est cette petite portion de la voie fermée à la circulation pendant une bonne partie de la matinée qui est à l’origine de tant de désagréments.
L’embouteillage monstre qui s’étendait sur des dizaines de kilomètres hier a empêché des milliers de travailleurs de se rendre à l’heure dans les administrations, entreprises et services où ils prêtent leurs compétences. Cela témoigne une fois de plus de l’intérêt des populations de la zone méridionale du Bénin qui ont trouvé dans la ville d’Abomey-Calavi une terre d’accueil et s’y sont massivement installées. Cité dortoir par excellence, cette commune devrait bénéficier d’une attention particulière en termes d’infrastructures routières pour drainer le flot de ses habitants d’un endroit à un autre. Ce pont érigé seulement en 2009 montre déjà des signes d’épuisement. La double voie construite dans la même période montre aussi ses limites aux heures de pointe. Il urge maintenant de se consacrer à l’érection d’un autre pont qui part du lac Nokoué à Abomey- Calavi pour aboutir à la lagune de Cotonou dans les encablures de Akpakpa. Cet ouvrage d’art suffirait à lui seul à décongestionner le trafic.
Mais il n’y a pas que la commune d’Abomey-Calavi seule qui a besoin d’un tel ouvrage. Porto-Novo, la capitale administrative, mérite une telle infrastructure. Le pont situé à l’entrée de la ville est la seule porte d’accès à cette Cité. Dès qu’il y a un petit souci sur ce pont, c’est tout le trafic à l’entrée comme à la sortie de la ville qui se trouve bloqué. Et cela fait des décennies que cela dure. Au lieu d’attendre le pire avant de réagir, il est de bon ton que le gouvernement se démarque des mauvaises habitudes et anticipe sur ces situations fâcheuses qui risquent d’arriver si rien n’est fait. Si un jour, la commune de Porto-Novo en vient à être coupée du reste du pays et que le même scénario se déroule à Abomey-Calavi, le rétablissement du trafic va coûter des dizaines de milliards au Trésor public sans compter les désagréments d’ordre économique ou social que cela peut engendrer. Un aperçu a été donné hier à Abomey-Calavi. Maintenant, il faut parer au plus pressé.

31-08-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)