Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Ces valeureux sportifs béninois

Petit à petit, le Bénin se révèle sur la scène sportive internationale. Les performances obtenues par ses valeureux ambassadeurs lors des compétitions les plus relevées suscitent et entretiennent l’espoir. Il y a comme un vent d’engagement et de détermination qui souffle sur nos ambassadeurs sportifs. Désireux coûte que coûte de se faire une place au soleil et de projeter un faisceau de lumières sur leur pays par la même occasion, ils multiplient les prouesses. Ces derniers temps, certaines disciplines sportives habituellement reléguées au dernier rang tiennent le haut du pavé en termes de résultats. Sans être exhaustif, force est de reconnaître que l’athlétisme et le scrabble se dégagent du lot. Grâce à Noélie Yarigo et à l’équipe nationale de scrabble, le Bénin ne compte plus pour du beurre à certains rendez-vous sportifs internationaux.
L’athlète Noélie Yarigo ne cesse de faire parler d’elle en bien. A 31 ans, cette ancienne militaire veut briller de tout son éclat avant de raccrocher. Tout récemment à Abidjan, lors de la 8ème édition des jeux de la francophonie, elle a raté de peu la médaille d’or et s’est contentée de la deuxième place. Spécialiste des 800 mètres dames, elle avait une semaine auparavant, damé le pion à ses adversaires en remportant la médaille d’or au championnat d’athlétisme Elite de France. C’est l’année écoulée qu’elle s’est révélée à ses compatriotes lors de sa participation aux Jeux olympiques de Rio lorsqu’elle a atteint l’étape de la demi-finale. La ville de Londres qui accueille les championnats du monde d’athlétisme ne lui a pas souri. Là encore, c’est en demi-finale qu’elle a été recalée. N’eût été l’appel des britanniques, elle aurait été sur la ligne de départ pour la finale des 800 mètres hier dimanche.
A travers l’équipe nationale, la fédération béninoise de scrabble fait aussi des merveilles. Elle participe régulièrement aux championnats du monde de ce sport cérébral avec à la clé des trophées en guise de récompenses. Ces derniers jours à Martigny en Suisse, lors du championnat du monde 2017, open duplicate A, les scrabbleurs béninois ont tenu en respect tous leurs adversaires. En effet, les cinq premiers de ce tournoi sont tous des Béninois. François-Xavier Adjovi, Ayodélé Hervé Boni, Julien Affaton, Emile Agbanglassi et Nicanor Covi ont survolé la compétition. C’est une rare prouesse qu’il convient de saluer à sa juste mesure. Déjà en 2013, c’est un Béninois, Julien Affaton qui fut champion du monde. Dans le plus grand silence, ces valeurs nationales ont mis leurs talents au service de leur pays et cela a porté ses fruits.
Ces faits glorieux à l’actif de nos ambassadeurs méritent la reconnaissance de la nation. Ils auraient pu, comme beaucoup d’autres, prêter leurs talents et leur savoir-faire à d’autres nationalités qui ne lésineront pas sur les moyens pour les avoir. Mais ils ont choisi se mettre au service de leur pays. Avec les moyens de bord, ils réussissent à briller hors des frontières nationales. Cela appelle de la part des autorités compétentes plus d’attention et plus de moyens à mettre à leur disposition afin que l’encadrement soit renforcé pour des succès encore plus éclatants. Ces sportifs dont nous célébrons le talent sont la preuve que le Bénin peut tutoyer les cieux sur le plan sportif si les conditions idoines sont réunies. La fatalité devient un vain mot si elle est combattue par l’audace et la volonté de quitter les ténèbres pour la lumière.

14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)