Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Contraint à la performance

Diplomatie économique. Diplomatie de développement. C’est l’expression en vogue depuis la publication du contenu du « Bénin révélé ». Le Programme d’actions du gouvernement (Pag) accorde la part belle à la mobilisation de ressources extérieures en vue de sa réalisation. Le 6 avril 2016, quelques heures seulement après sa prestation de serment, il a plu à Patrice Talon de faire confiance à un cadre émérite pour conduire les destinées du ministère des affaires étrangères et de la coopération. Appelé à la rescousse, Aurélien Agbénonci, fonctionnaire international, a l’obligation de mener à bien la nouvelle politique extérieure décidée par le gouvernement. Sans désemparer, il a pris le taureau par les cornes et œuvre tant bien que mal pour le rayonnement du Bénin sur le plan international.
Le hic est que le personnel placé sous ses ordres, jaloux de ses prérogatives, aurait préféré avoir un diplomate bon teint à la tête du ministère. Néanmoins, les ambassadeurs, diplomates et autres agents font contre mauvaise fortune bon cœur. La conséquence directe est que Aurélien Agbénonci est obligé de réussir. Mais depuis un peu plus d’un an, les résultats tardent à se faire remarquer. L’un des premiers chantiers auxquels il s’est attelé, c’est la redéfinition de la carte diplomatique et consulaire. C’est ainsi qu’un certain nombre d’ambassades ont été fermées. Dans la foulée, d’autres ambassades ont été transformées en consulats. Cette option continue de susciter des grincements de dents dans le rang des agents du ministère.
Ils estiment que l’aspect politique de la diplomatie ne saurait être occulté au profit de l’aspect économique. La diplomatie dans son sens strict donc politique pouvant se définir comme la représentation et la défense des intérêts d’un pays ainsi que de ceux de ses ressortissants, il va de soi que le Bénin prenne davantage soin des actes posés par ses officiels et qui impactent ses relations avec les autres Etats. Dans la même veine, l’image présentée par le Bénin à l’Etranger est déterminante. L’habit ne fait pas le moine, mais il permet de le distinguer. La tenue, le discours, la posture, les locaux des représentations diplomatiques et même le logement sont des éléments d’appréciation du diplomate. Il va sans dire que loin de leur pays, les diplomates en poste doivent bénéficier de toutes les attentions, afin de ne pas présenter grise mine.
Afin d’inciter ses collaborateurs à la performance, Aurélien Agbénonci a adressé aux ambassadeurs des cahiers de charges. Ceux-ci seront évalués sur cette base par rapport aux résultats à leur actif. Cela lui permettra de déterminer l’apport de ces cadres dans la promotion de la diplomatie de développement. A lui donc de redoubler d’ardeur et d’honorer sa part du contrat pour que ses collaborateurs fassent preuve d’efficacité sur le terrain. La diplomatie a un prix. Et quand on s’y engage, il faut l’assumer. A l’heure du bilan, que le Bénin en sorte grandi et honoré sur la scène internationale à l’instar de plusieurs autres pays africains. Si Aurélien Agbénonci réussit ce pari dans ce contexte interne et externe difficile, il aura prouvé que Patrice Talon ne s’était pas trompé en lui faisant appel.

21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)