Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Un visionnaire pour foot malade !

Le 25 août prochain, il sera procédé au renouvellement des membres du comité exécutif de la Fédération béninoise de football. L’appel à candidature est lancé et déjà, les prétendants pour le fauteuil de Anjorin Moucharaf ne manquent pas.
Appel à candidature lancé et pour le renouvellement des membres du comité exécutif de la Fbf, ils sont nombreux à s’annoncer. Ouvriers de la onzième ou de la première heure, ils se positionnent tous, comme les sauveurs d’un football en déliquescence. Déjà, de longue date, quand on parle du cuir rond au Bénin, se sont toujours les mêmes têtes, les mêmes maux et les mêmes récriminations. Eh bien, membres influents et permanents à la Fbf, avec eux, depuis des lustres, le monde footballistique n’a eu droit qu’à des promesses sans lendemain.
D’ailleurs, vu qu’ils sont issus des alliances circonstancielles, il se fait que tout le temps, ils sont à couteaux tirés. Conséquence, le Bénin s’est durablement abonné à des championnats en dents de scie. A cela, il faut ajouter l’inexistence d’une politique solide de formation à la base. Et, ce n’est pas la peine de s’attarder sur une équipe nationale qui n’existe que de nom ou sur des supporteurs qui, de guerre lasse, préfèrent plutôt applaudir des stars d’autres cieux. Alors, dans ces conditions, une élection de renouvellement de l’instance dirigeante du football, ne peut qu’être un rendez-vous très attendu.
Il y a toujours eu des élections à la Fbf. Dites-nous, pourquoi ce rendez-vous est plus attendu que les précédents ?
La raison et nul ne l’ignore, il faut enfin en finir avec l’amateurisme de certains dirigeants. De la Fbf, les défenseurs de la politique du ventre et sans boussole, c’est le moment plus que jamais de les extirper. Sans quoi, cette élection prévue pour le 25 août prochain ne servira à rien sinon qu’à perpétuer le règne de l’absurde. Ne nous trompons surtout pas, le renouveau du football béninois passe nécessairement par une vision claire, portée par une équipe vraiment soudée.
Jusqu’ici, l’expérience des vendeurs de chimères aux commandes de la Fbf n’a produit que des résultats sporadiques. En plus, ils sont bien loin, ces piteuses participations à la Can et à la coupe du monde junior. Maintenant, des résultats feu de paille, le public sportif n’en pas besoin. A l’école des grandes nations qui, pour un football compétitif sur la durée, ont bâti sur du rocher, il souhaite que les prochains dirigeants aillent. Et donc, avec méthode et sérieux, qu’ils travaillent à l’éclosion de grands talents qui produiront du beau jeu. Tout un programme, toute une mission et pour y arriver, seule la passion fera la différence.

Alors, s’il en est ainsi, quel candidat idéal pour conduire les destinées de notre football ?
En tout cas, tout sauf une équipe de farceurs qui ne fera miroiter aux amoureux du cuir rond que des résultats sans lendemain. Après des années où certains se sont ingéniés à ne fabriquer que des crises à cause des intérêts personnels à la Fbf, je les vois mal changer de comportement, de mentalité, de vision et prétendre rassembler pour un défi majeur.
Heureusement, pour une fois, pour permettre au peuple d’apprécier le programme d’actions de chaque candidat, la commission électorale a prévu des débats contradictoires. Néanmoins, le dernier mot reviendra aux délégués des clubs et des ligues. Mais, quand on sait que le football est un patrimoine national et qu’ailleurs, il participe énormément au développement économique, alors, pour un contrôle adéquat de la Fbf, chaque Béninois a intérêt à jouer sa partition. Mais avant, place d’abord aux prétendants pour le renouveau du football béninois !

17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Contre leur gré, la réforme du système partisan est entrée dans sa phase active. Les députés de la minorité n’ont pas apporté leur caution au vote des (...) Lire  

En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérit : Femme 3C
3-12-2018, La rédaction
Editorial : Epouvantail IRM !
3-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Silence, Mètonou arrive !
27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
C’est le temps des derniers réglages.
26-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cap sur le sport
21-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une taxe pour booster le sport !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Insécurité, période cruciale !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1530

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)