Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Gyrophare et sirène : la fin d’un cycle

Les spécialistes de l’usage des gyrophares et sirènes doivent être bien tristes. Comme annoncé par le Conseil des ministres, une nouvelle réglementation en la matière vient d’être édictée. Ce texte qui date de quelques jours ôte à une pléiade de responsables publics à divers niveaux l’envie et le droit de fanfaronner dans la circulation. Un ouf de soulagement pour les usagers de la route qui peuvent désormais rouler paisiblement sans avoir à subir les assauts répétés de ces soi-disant serviteurs de l’intérêt général, qui profitent de leurs postes pour narguer leurs compatriotes. Il y a encore quelques semaines, il était difficile de s’aventurer sur la chaussée sans être victime du diktat de ces autorités qui prenaient du plaisir à démontrer qu’ils sont des citoyens hors du commun.
L’arrêté interministériel portant réglementation des véhicules automobiles pouvant faire usage de gyrophare en République du Bénin a mis un terme à cet excès qui a coûté la vie à plusieurs reprises à certains de nos concitoyens. Finie donc l’irruption des convois ministériels, préfectoraux et même communaux sur la chaussée. Jusqu’à nouvel ordre, plus aucun commis de l’administration, à bord de son véhicule de fonction, ne tentera de forcer le passage aux heures de pointe. Les ministres et les membres de leurs cabinets, les préfets, les maires et leurs adjoints sont maintenant logés à la même enseigne que leurs compatriotes lorsqu’ils sont en circulation. Cela implique rigueur et discipline dans leurs habitudes. Sans quoi, ils seront fichés comme d’éternels retardataires.
Outre les ambulances, les véhicules de l’escorte présidentielle ou officielle, les véhicules de secours des sapeurs-pompiers, les véhicules spéciaux de la sécurité d’Etat, les véhicules d’intervention des forces de l’ordre, les véhicules de transport de détenus, les véhicules de convoyage ou de transport exceptionnel ou encore les véhicules de transport de fonds, plus aucune voiture n’est autorisée à circuler gyrophare allumé et sirène hurlante. Une batterie de mesures de coercition, allant du retrait du permis de conduire, à la mise en fourrière du véhicule ou au paiement d’une amende est édictée pour dissuader les récalcitrants qui seraient tentés de violer les prescriptions de cet arrêté. Maintenant, il ne reste plus qu’au gouvernement de veiller au respect scrupuleux de la nouvelle réglementation.
Les accros des gyrophares et sirènes qui ne peuvent plus s’adonner à leur exercice favori sont aux aguets. Au moindre relâchement, ils n’hésiteront pas à monter à nouveau sur leurs grands chevaux. Et l’abus reprendra de plus belle. C’est pourquoi la vigilance et l’intransigeance des forces de l’ordre chargées de veiller au grain doivent être de mise à tout instant. C’est heureux que les pouvoirs publics aient rétabli l’ordre au sujet de l’usage des gyrophares et sirènes. Mais il leur faut être plus regardant pour ce qui est de la sécurité des personnes sur nos routes. Le port du casque est désormais un réflexe dans la ville de Cotonou. Pourquoi ne pas faire en sorte qu’il en soit de même pour la ceinture de sécurité ?

3-05-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’eau potable, bientôt, jaillira dans les Collines ! Allégresse à Bantè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Ouessè, Savalou et Savè. L’annonce en vaut la peine. (...) Lire  

En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité ?
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas ?
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Concours de confirmation !
17-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Après la Suisse, à qui le tour ?
17-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un développeur pour Ouidah !
13-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une lutte oubliée ?
13-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le diktat des gros porteurs
12-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le meilleur pour le football
11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Hadj à l’horizon !
11-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
7-07-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Que le ballon roule !
6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le social au rang des priorités
6-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’héritage Psd en question !
5-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Sacré sursaut au Bepc !
4-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Prévisions pour 2018 !
3-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ouidah face à son destin
3-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rentrée en septembre !
29-06-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1020

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)