Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Houngbédji et l’urgence du contrôle

Revenu au devant de la scène à la faveur des législatives de 2015, Me Adrien Houngbédji imprime tout doucement sa marque à l’Assemblée nationale. Si au cours des douze premiers mois, sa préoccupation s’est limitée au vote de lois et aux autorisations de ratification, il n’a pas été particulièrement entreprenant pour ce qui est du contrôle de l’action gouvernementale. Les deux rapports d’activités qu’il a présentés et qui lui ont valu des lauriers de la part de ses pairs ne font pas mention d’un quelconque intérêt de ce côté-là. Le gouvernement a donc posé des actes pendant les douze derniers mois sans qu’il lui ait été demandé de fournir des explications à la Représentation nationale.
Les multiples questions orales ou écrites, avec ou sans débat, dont est auteur l’honorable Eric Houndété qui fut très dérangeant à une certaine époque, sont restées lettres mortes. Même si les députés de la 7ème législature ne se sont pas fait remarquer sur ce terrain, il faut néanmoins préciser que dans le lot, certains ont nourri un réel intérêt pour le contrôle. Dakpê Sossou, fraichement élu au poste de deuxième secrétaire parlementaire a récemment attiré l’attention de l’opinion lorsqu’il a voulu comprendre les circonstances du crash de l’hélicoptère qui transportait l’ex premier ministre à Djougou, mais aussi ce qu’il résulte de l’appareil pour le Bénin après cet accident. Là encore, silence radio.
Manifestement, la deuxième personnalité de l’Etat n’a pas fait du contrôle de l’action gouvernementale, une priorité. Mais il faut croire que la fièvre électorale consécutive à la présidentielle de mars 2016 justifie dans une grande proportion ce faible intérêt. Car les différents états majors politiques n’avaient d’yeux que pour cette élection au point où la conduite des affaires de la Cité au cours de cette période n’avait visiblement pas une grande importance aux yeux des députés. Il faut aussi ajouter qu’avec moins de 90 jours d’exercice du pouvoir au compteur, le gouvernement n’offre peut-être pas encore des éléments d’investigation aux représentants du peuple. D’où leur confinement dans le couloir du vote des lois et des autorisations de ratification. Mais à voir de près, ce n’est pas de la matière qui manque aux élus du peuple, à moins qu’ils aient opté pour le silence.
Au demeurant, les considérations politiciennes ne sont pas celles du peuple qui aspire fondamentalement à un mieux-être. Et cela passe nécessairement par une meilleure gouvernance publique. Sans un système de contrôle performant, les gouvernants croiront toujours que tout est permis alors qu’ils n’ont pas reçu carte blanche de leurs mandants pour agir à leur guise. Ne pas demander des comptes au gouvernement, c’est cautionner tous ses agissements alors qu’il y a forcément des faits à bannir et des habitudes à corriger. L’Assemblée nationale qui est dotée des pleins pouvoirs pour veiller au grain au nom du peuple faillit à ses devoirs. Il est temps que Me Adrien Houngbédji qui a toujours prôné la bonne gouvernance au cours de sa longue carrière politique se remette en cause et mobilise sa troupe dans cette dynamique.

26-05-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)