Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Houngbédji, le refus de la compromission

Le respect de la loi et des libertés publiques est un principe non négociable auprès du président de l’Assemblée nationale. Depuis la nuit du 20 mai dernier où il lui a été donné d’occuper à nouveau le perchoir pour la troisième fois, au terme d’un vote à suspense, Adrien Houngbédji donne l’image d’une autorité publique qui maîtrise son sujet. Ses réactions et interventions mesurées lui confèrent l’assurance et l’autorité liées à sa prestigieuse fonction. Juriste accompli, la deuxième personnalité de l’Etat n’a d’yeux que pour le respect des textes et des procédures. Le gouvernement et son chef ont d’ailleurs fait les frais de cette rigueur lorsqu’ils ont sollicité du parlement la mise à disposition de la justice des députés Janvier Yahouedeou et Barthélémy Kassa.
On pourrait être tenté de croire que l’implacabilité de Adrien Houngbédji vis-à-vis du chef de l’Etat est liée à sa propre coloration politique. En vérité, il n’en est rien. Le président de l’Assemblée nationale vient encore de donner la preuve cette semaine de son attachement au respect des dispositions légales et des prescriptions du règlement intérieur de l’institution qu’il dirige quel que soit la qualité de son interlocuteur. La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) a remis sur le tapis la délicate question de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi révisant la loi n°2001-09 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève.
Dans une correspondance en date du 5 novembre 2015 adressée au président de l’Assemblée nationale, ce regroupement syndical s’est indigné de la programmation par la 7ème législature de l’étude de ce projet de loi et projette pour faire échec à ces travaux un sit-in sur l’esplanade de l’Assemblée nationale demain jeudi 12 novembre. Nullement décontenancé par cette menace, le président Houngbédji fournit une réponse en trois points essentiels. Primo, tous les dossiers pendants devant le parlement à la clôture d’une session sont systématiquement reportés dans l’ordre du jour de la prochaine session. Secundo, l’issue réservée à l’examen desdits dossiers relève exclusivement du pouvoir législatif des députés. Tertio, « le président de l’Assemblée nationale se serait fait un plaisir de recevoir en mains propres la motion des manifestants n’eût été son souci d’éviter des précédents qui pourraient nuire par la suite au bon fonctionnement de l’institution, et que n’autorisent ni les usages, ni le règlement intérieur, ni la Constitution ».
Malgré cette réponse sans appel, Adrien Houngbédji rassure tout de même la Cstb que toutes les dispositions seront prises afin que le sit-in projeté « se déroule dans les meilleures conditions de respect des libertés publiques ». Comme il le démontre depuis sa prise de fonction, le président du parlement ne laisse aucune place à la compromission. Il donne ainsi une leçon aux citoyens investis d’une mission publique et qui se laissent emporter au gré des vents selon les sollicitations. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que son premier rapport d’activités a été adopté la semaine écoulée comme une lettre à la poste aussi bien par les députés de l’opposition que ceux de la mouvance. Ces derniers l’ont d’ailleurs félicité sans réserve alors qu’il y a peu, ils voyaient d’un mauvais œil son élection à ce poste très convoité.
Adrien Houngbédji qui fait un comeback retentissant sur la scène politique donne de la valeur à la fonction publique. Pourvu qu’il fasse des émules !

11-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)