Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : L’autre combat de l’Ancb

Les membres de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb) sont mécontents du gouvernement. Le mobile de ce changement d’humeur, c’est la réduction de 21% des dotations au profit des mairies pour l’année 2016. Clairement annoncée dans le décret n°2015-526 du 6 octobre 2015 portant transmission à l’Assemblée nationale du projet de loi des finances, gestion 2016, cette mesure n’a pas rencontré l’assentiment des premiers responsables des communes. Ceux-ci estiment en effet, au vu des multiples défis qu’il leur faut relever au quotidien, avoir besoin de plus de ressources. C’est donc tout naturellement qu’ils se sont adressés aux membres de la commission budgétaire dans l’espoir que ceux-ci rectifient le tir.
Le Fonds d’appui au développement des communes (Fadec) dont la mission est de contribuer au financement du développement des communes représente moins de 3% dans le projet de budget soumis à la représentation nationale. Les têtes de pont de l’Ancb exhibent une directive de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) qui veut que l’Etat mette chaque année à la disposition des communes une part d’au moins 15% de son budget. Les dirigeants de l’Ancb sont dans leur rôle, car ils sont à la quête de ressources pour le bonheur des populations des 77 communes que compte le Bénin. Mais l’Etat central aussi a ses exigences, ses centres d’intérêts et ses priorités.
Au lieu de s’offusquer de la baisse du montant alloué aux communes, les maires devraient retrousser leurs manches et s’inscrire dans la dynamique de la mobilisation de ressources propres. Autant qu’elles sont, qu’elles soient urbaines ou rurales, ordinaires ou à statut particulier, les collectivités territoriales ont des atouts et des potentialités hélas négligés ou faiblement exploités. Il est du devoir des conseils communaux et municipaux de les recenser et de les promouvoir afin que la dynamique locale impulse l’essor de leurs territoires respectifs. C’est cela qui est attendu d’eux. Un territoire se développe sur la base de ses richesses propres. Les apports extérieurs en provenance de la coopération décentralisée, des emprunts, du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, pour ne citer que ceux-là, sont à l’image de la cerise sur le gâteau.
Outre les richesses locales souvent délaissées, les communes ont encore la possibilité de faire appel au partenariat public-privé pour réaliser les projets les plus pertinents. Un peu partout dans le Bénin, des trésors sont à la disposition des territoires. Mais les conseils communaux préfèrent quémander pour exécuter leurs projets au profit des populations. La décentralisation fait appel à un changement de paradigme. Mais depuis plus d’une décennie, les maires se comportent comme si l’essentiel de leurs ressources devrait provenir des caisses de l’Etat central. Néanmoins, l’Ancb fait bien de réclamer une meilleure part pour les communes dans le budget de l’Etat. Mais elle devrait inciter ses membres à plus d’effort, de créativité, d’initiative pour que la mendicité cesse d’être la règle.

12-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Bye-bye Robert Mugabe. Vive le Général ! À bas le président ! Après 37 ans de règne, le sénile Bob du Zimbabwe s’est retiré. Volontairement ou pas, ses (...) Lire  

Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)