Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : L’Un en chute libre

Emmanuel Golou prend ses distances avec Bruno Amoussou. Il l’a fait savoir ce weekend au terme des travaux du congrès extraordinaire du Parti social démocrate (Psd) en se retirant de l’Union fait la nation dirigée par son ex mentor. A peine a-t-il obtenu le quitus de la justice la semaine écoulée que Emmanuel Golou a rassemblé les siens pour le congrès objet de tant de polémiques. En dépit du discours rassembleur qui fut le sien, il n’a pas manqué de prendre ses responsabilités vis-à-vis de l’Union fait la nation. Un coup dur pour ce regroupement qui peine à reprendre du poil de la bête après la débâcle électorale de mars 2011. En attendant que les questions de légitimité et de légalité soient tirées au clair au niveau du Psd, il faut retenir pour l’instant que l’Union fait la nation a été davantage fragilisée.
Au départ, cette alliance a fait rêver nombre d’observateurs de la vie politique nationale. Constituée il y a quelques années des partis politiques les plus représentatifs, l’Un devient progressivement une peau de chagrin. Pourtant, elle avait réussi le pari de désigner en 2010 un candidat unique pour la présidentielle de mars 2011. En dépit des rivalités et des guerres de clans ardemment nourries, ce bloc a réussi l’exploit de resserrer tout au moins en apparence les rangs autour de Adrien Houngbédji. La suite, nous la connaissons. Loin de le décontenancer, Boni Yayi a fait de ses adversaires de l’époque une bouchée. Depuis, ce regroupement a perdu de sa superbe. Dès le lendemain de cet échec mémorable, la Renaissance du Bénin (Rb) a claqué la porte. Peu de temps après, ce fut le tour du Parti du renouveau démocratique (Prd) de faire cavalier seul.
A présent, c’est le Parti social démocrate, parti du président de l’Un, qui est en proie à une division interne. L’une des deux ailes en conflit dirigée par Emmanuel Golou vient de tourner dos à cette alliance. C’est à titre de spectateurs joyeux que l’opinion publique assistera aux prochains épisodes de ce feuilleton juridico-politique qui promet en rebondissements. Le ministère de l’Intérieur vient d’ailleurs de relancer la guéguerre en prenant fait et cause pour l’aile conduite par Bruno Amoussou. Pour en revenir à l’Un, force est de reconnaître que la saignée continue et que cette initiative fortement saluée à l’époque risque de mourir de sa belle mort. Le Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep), Force clé et l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) peuvent être considérés comme les dindons de la farce.
A eux seuls, ces trois partis peuvent-ils continuer de mener le combat ensemble ? Comment feront-ils pour tirer leur épingle du jeu au terme des prochaines joutes électorales ? D’autres partis et mouvements voudront-ils les rejoindre pour l’aventure qui prend déjà des allures d’une mésaventure ? En politique, on se met ensemble pour être plus forts. Mais à l’Un, tel n’est pas le cas. Plus le temps passe, plus la situation empire. Le rêve de transformer l’alliance en un parti politique est devenu un cauchemar. Que vaut l’Un aujourd’hui sur la scène politique ? Pas grand-chose. Qu’en sera-t-il dans l’avenir ? Le miracle peut toujours survenir. Mais les faits prêtent beaucoup plus au pessimisme.

24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)