Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : L’Un : un bateau sans capitaine

Un Général sans troupe. C’est l’image que renvoie à l’opinion, Bruno Amoussou, président de l’Union fait la nation. Cette alliance qui a fait rêver des milliers de Béninois par le passé est aujourd’hui l’ombre d’elle-même. En proie à des déchirements internes, elle se retrouve dans une position délicate sur l’échiquier politique national. Les récents soubresauts qui l’ont secoué attestent de l’ampleur du malaise qui divise ses membres. Il a fallu l’échéance présidentielle de 2016 pour que cette Union qui rêve désespérément de conquérir le pouvoir étale ses contradictions sur la place publique. En effet, l’Un était attendue sur le plan de la désignation d’un candidat unique comme ce fut le cas en 2011. Mais les caciques de ce regroupement politique n’ont pas eu assez de cran pour prendre ce risque.
Du coup, ce creuset politique qui a résisté tant bien que mal aux attaques politiciennes dont elle a été l’objet depuis sa création, s’attelle méthodiquement à creuser sa propre tombe. On ne peut pas s’opposer à un régime pendant un temps donné et se défiler au moment crucial où il est de son devoir de proposer une alternative crédible. La nature a horreur du vide. En adoptant cette position qui sort de l’entendement, l’Un a choisi de ne pas exister dans le débat électoral. Quels sont les candidats qui incarnent le mieux la rupture ? Sont-ils suffisamment crédibles et outillés pour impulser une nouvelle dynamique ? A quelle aune peut-on juger leur engagement à ne servir que la République ? Le renard de Djakotomey et ses collaborateurs immédiats n’ont pas voulu répondre à ces interrogations. Mais cela ne les a pas empêchés de demander à leurs militants d’opérer un choix républicain pour le 1er tour avant que des orientations plus précises ne soient données au 2nd tour.
Cette porte que ces vieux routiers de la politique ont laissé imprudemment ouverte pourrait causer la perte de ce qui reste de ce bloc politique. Déjà, les deux prétendants à la candidature unique ont pris leurs jambes à leur cou en donnant au passage des leçons de réalisme politique à leurs aînés. Emmanuel Golou et Eric Houndété ont pris leur destin en main et roulent, qui pour Sébastien Ajavon, qui pour Lionel Zinsou. D’autres ténors de l’Un n’ont pas tardé à les rejoindre dans cette aventure. Aussi curieux que cela puisse paraître, Basile Ahossi, le député dénonciateur de scandales, a pris fait et cause pour le premier ministre candidat. Quant à Louis Vlavonou, affilié au Madep, il ne jure que par Sébastien Ajavon, qui poursuit avec succès son entreprise de récupération des grands électeurs.
En fin de compte, Bruno Amoussou, vétéran de la classe politique nationale, se plaît à diriger une troupe rebelle. Si les leaders de zone s’affranchissent de toute tutelle, qu’en sera-t-il des électeurs ? De ces derniers, l’Un espère un vote massif dans un sens donné. Mais s’ils ne sont pas conditionnés à cet effet, le but recherché ne sera pas atteint. La saignée de l’Un se poursuit donc sous le regard impuissant de ses têtes de pont. Ont-elles perdu toute influence sur leurs membres ? Assurément ! D’autant que chacun va dans le sens de son choix sans craintes de représailles disciplinaires ou électorales. A force de naviguer dans des eaux troubles, le bateau de l’Un se retrouve sans boussole au milieu de nulle part. Le capitaine qui a perdu tout contrôle sur son équipage est habité par un seul espoir : l’effectivité d’un second tour. La retraite tout comme le renouveau ne tient qu’à un fil.

11-02-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts !
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un, deux et déjà trois départs officiels…Le rêve du ‘‘Après nous, c’est nous’’ des Fcbe tourne carrément au cauchemar. Dix mois après l’échec à la (...) Lire  

En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)