Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : La compétence valorisée

Le bureau de l’auditeur général accorde une place de choix à la compétence. Michel Dognon qui poursuit vaille que vaille sa mission d’assainissement des pratiques de gouvernance des entreprises et offices publics bouleverse les donnes. Astreint à l’obligation de résultats et ne pouvant réaliser tout seul la tâche à lui confiée par le chef de l’Etat, le voilà à la quête de collaborateurs qualifiés. Un peu comme pour indiquer la démarche à suivre aux différentes autorités publiques, l’auditeur général a choisi de lancer un avis de recrutement ouvert aux agents permanents de l’Etat. Motivé par le refus du clientélisme politique, le but de cette manœuvre est d’inciter les véritables professionnels en la matière disposant des profils spécifiques à se lancer dans la compétition.
Cette approche très peu partagée par beaucoup de responsables publics mérite d’être vulgarisée et adoptée comme mode phare de désignation à des postes spécifiques. Les sociétés et offices d’Etat tout comme les ministères et institutions de la République de même que les mairies gagneraient à accorder plus de place à la compétence pour la nomination des cadres à des fonctions précises. Hormis les cabinets dont le recrutement du personnel est souvent effectué sur une base politique, il serait intéressant pour une meilleure productivité de l’administration que les directions ou les services techniques selon les cas soient dirigés par des cadres qui maîtrisent leur sujet. D’où l’importance du recrutement sur une base purement professionnelle.
Les directions de la programmation et de la prospective, des ressources financières et du matériel, ou encore celles consacrées aux ressources humaines ou aux affaires domaniales au niveau communal par exemple exigent une grande technicité pour leur management. Malheureusement, ce ne sont pas toujours des personnes dont les profils sont adaptés à ces fonctions qui les occupent. Le favoritisme et la médiocrité ont très souvent pris le pas sur la quête de l’excellence. Et la corruption telle une fusée gagne du terrain à une vitesse vertigineuse. Ces méthodes de nomination des hauts cadres ont montré leurs limites, mais la volonté politique sans laquelle les changements indispensables à une meilleure performance des services publics ne peuvent intervenir n’est pas encore manifeste.
Michel Dognon, venu tout droit du bureau du contrôleur de l’Etat de New York n’est pas vraiment imprégné des réalités béninoises. C’est d’ailleurs ce qui lui vaut d’ouvrir cette brèche. Ses futurs collaborateurs directs tout comme les inspecteurs généraux des ministères qui auront réussi à passer avec succès les différentes phases de ce processus de recrutement consacreront leur temps non à des salamalecs et courbettes sans fin mais plutôt à exceller dans leur travail. Leurs positions, aussi avantageuses et enviables soient-elles, ne seront pas dues à des faveurs ethniques ou politiques mais à leurs compétences. C’est la seule chose dont le Bénin a besoin pour décoller. Le travail et le travail bien fait.

10-09-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Contre leur gré, la réforme du système partisan est entrée dans sa phase active. Les députés de la minorité n’ont pas apporté leur caution au vote des (...) Lire  

En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Talon change les paradigmes
5-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Estonie pour plus de Tic !
4-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Il s’appelait Gaston Azoua
4-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérit : Femme 3C
3-12-2018, La rédaction
Editorial : Epouvantail IRM !
3-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Silence, Mètonou arrive !
27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
C’est le temps des derniers réglages.
26-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cap sur le sport
21-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une taxe pour booster le sport !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Insécurité, période cruciale !
21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers !
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’Arch !
6-11-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1530

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)