Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : La contradiction en panne

Peu à peu, le mystère disparaît autour des projets de société des candidats. Ces derniers qui rechignaient à partager avec les populations dont ils sollicitent les suffrages leurs offres de gouvernance pour les cinq années à venir se jettent maintenant à l’eau. Un exercice difficile, contraignant mais non moins exaltant pour ces Béninois désireux de présider aux destinées de leur pays. Des propositions les plus alléchantes aux plus simplistes sont jetées pêle-mêle à la face des électeurs qui, emballés dans la fièvre de la présidentielle, cherchent à tirer le bon grain de l’ivraie. Indubitablement, c’est la saison des promesses et les aspirants à la succession de Boni Yayi se lâchent.
Mais contrairement aux grandes démocraties où les programmes d’action des candidats sont soumis, sans réserve aucune, à l’impitoyable loi de la contradiction, sous nos cieux, les présidentiables évoluent chacun en vase clos, refusant de prêter publiquement attention aux discours de leurs concurrents. Comme si elles avaient signé en secret un pacte de non agression, les différentes chapelles politiques ne s’occupent que de leurs oignons, pour ainsi dire. Pendant ce temps, les électeurs assaillis de part et d’autre, subjugués par le charme des projets de société, basculent entre le cœur et la raison. Conséquence, ils ont du mal à se décider. C’est ce qui advient lorsque les esprits éclairés et avertis refusent de participer au débat.
A six semaines de la présidentielle, le débat citoyen fait cruellement défaut. Or, c’est le moment ou jamais d’opposer les projets de société les uns aux autres, pour s’assurer que les candidats qui les exhibent en maîtrisent le contenu et sont aptes à les mettre en œuvre en cas de victoire. Au Bénin, jusqu’à preuve du contraire, comme l’a d’ailleurs révélé une figure de proue de la vie politique nationale, « les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient ». Mais il faut bien un jour ou l’autre, que les candidats aux postes électifs, qui plus est, à celui du président de la République, se débarrassent de ces préjugés qui leur collent à la peau. Le meilleur moyen de s’assurer de la sincérité des programmes proposés par les présidentiables et de leur faisabilité est de les éprouver à l’aune de la critique constructive.
La promotion d’une nouvelle conscience, un nouveau départ ou encore le remboursement des spoliés de Icc services et consorts, la création de 500 000 emplois en 5 ans, tels sont à peu près les offres politiques qui ont pignon sur rue. Que les états majors des candidats s’abstiennent de se prononcer mutuellement sur ces séduisantes propositions pose problème. Il ne s’agit pas de la critique facile, décousue ou de jeter de l’opprobre sur ses adversaires. Pour les présidentiables et leurs lieutenants, il faut plutôt se regarder dans la glace pour jauger la pertinence des propositions qui sont les leurs par rapport à celles des concurrents. Ce choc des idées tant espéré incitera les électeurs à faire le meilleur choix pour le Bénin, une fois dans l’isoloir.

20-01-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : L’impératif dialogue !
22-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Terminus ! La Cour a parlé. L’article 50 nouveau dernier alinéa de la loi portant statut général de la fonction publique est contraire à la (...) Lire  

Editorial : L’œuvre salvatrice des 7 sages
22-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’utile réforme intellectuelle (...)
17-01-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’impératif dialogue !
22-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’œuvre salvatrice des 7 sages
22-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le parent pauvre du parlement
16-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : En attendant la Cour !
15-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Houngbédji et la polémique
15-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Exit le Cfa en 2020
20-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Dialogue social en panne
19-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La lanterne rouge diplomatique
18-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parole en l’air !
15-12-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1200

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)