Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : La croisade contre l’incivisme

La police et la gendarmerie nationales sont remontées contre l’incivisme sur nos routes. Leur présence constante et dissuasive depuis quelques jours sur certains axes routiers très fréquentés sont le signe de leur nouvel engagement à œuvrer pour le respect scrupuleux du code de la route. Une réglementation bafouée au quotidien par les usagers de la route qui s’aventurent sur la chaussée sans prendre la peine de s’abreuver à la source des règles élémentaires en matière de circulation. Les excès, les violations et les abus ont pignon sur rue à telle enseigne que les forces de l’ordre interpellées n’ont pas cru devoir se dérober à leur mission. Un engouement salutaire né au lendemain du 6 avril dernier où le chef de l’Etat a instauré une nouvelle forme de gouvernance.
Mais avant la gendarmerie, la police avait déjà pris sur elle de mener ce combat. Le confinement des motocyclistes sur le trafic local transformé en piste cyclable et le port du casque sont désormais une réalité dans la ville de Cotonou. Malgré ce succès apparent, des résistances tenaces subsistent quant au port de la ceinture de sécurité et du maintien sur les engins à deux roues notamment des rétroviseurs dont l’utilité n’est plus à démontrer. Les Béninois qui ne se plient au respect des normes que malgré eux ont maintenant fort à faire avec les forces de l’ordre solidement campées sur leur position. Elles ne veulent rien lâcher et comptent bien discipliner leurs concitoyens dont les plus récalcitrants font appel à toutes sortes de manœuvres pour s’extraire à la coercition. A ce jeu, les plus habiles ont souvent le dernier mot car la pression des hommes en uniforme ne s’étend jamais sur une longue période.
Puisqu’il est évident que les forces de l’ordre ne peuvent rester éternellement aux abords des voies pour veiller au grain, il va sans dire qu’il est de la responsabilité de tout un chacun d’éduquer l’autre à des comportements responsables et républicains. Le respect du code de la route participe de la sécurité de tous. Celui qui se contente de respecter les prescriptions du code de la route sans prêter attention à la conduite des autres usagers de la route est aussi exposé que celui qui roule à tombeau ouvert. A part la sanction, l’efficacité de l’intervention des policiers et gendarmes ne sera vraiment effective que si, de commun accord, avec les autres composantes de la société, un accent est mis sur l’éducation. Si beaucoup agissent par ignorance, d’autres par contre choisissent de violer les normes en toute connaissance de cause. Il faut pouvoir faire en sorte que chacun soit le gardien de son frère, comme le dit la chanson.
L’intérêt des forces de sécurité publique quant au respect des normes en matière de circulation est à saluer car il est souvent donné de constater que des citoyens passent de vie à trépas à la moindre erreur sur la route. Le permis de conduire pour tout type d’engin est indispensable. Ca ne coûte rien aux pouvoirs publics de veiller à l’application stricte de cette règle sans dérogation. C’est une nécessité de rappeler les règles du jeu et même d’opérer par la contrainte en cas de besoin. Et pour que les bonnes habitudes soient de mise sur la route, pas besoin de brutaliser ou de martyriser les citoyens au point d’occasionner la colère populaire comme ce fut le cas hier à Bohicon.

18-05-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En effet, l’organisme finit (...) Lire  

Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral, le vin est tiré (...)
11-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : De l’ordre dans l’Ordre !
15-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
tribune verte : Epouses vulnérables du climat !
15-03-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Pharmaciens à la barre !
14-03-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Salut camarades d’honneur !
14-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Ultime rencontre !
13-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Au miroir de la France !
12-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en mode reconquête
12-03-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un lion reste un lion !
8-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Exit le cumul !
7-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin reçu par Macron !
6-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ultimatum aux grévistes !
1er-03-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Un choix sanitaire à raison !
28-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le modèle économique de Parakou
28-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Folie de poids lourds !
27-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la recherche d’un médiateur
27-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour à la case départ !
26-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le refus du dialogue
26-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | ... | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | 300 | 330 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)