Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : La facture salée de l’excellence

La bonne nouvelle a été rendue publique dans la soirée du mardi dernier par le directeur de l’office du baccalauréat. Comme à l’accoutumée, le Dr Alphonse da Silva, a révélé à l’opinion l’identité des candidats qui ont excellé à l’examen du Baccalauréat, session de juin 2016. Les dix meilleurs de chaque série et leurs établissements de provenance sont maintenant connus. Ils méritent tous une fière chandelle. Comment l’Etat compte-t-il récompenser le mérite et l’excellence chez ces lauréats pas comme les autres ? Probablement, les meilleurs des meilleurs bénéficieront d’une bourse d’excellence et pourront étudier dans de très bonnes conditions dans une des universités les plus en vue de l’Occident. Les moins chanceux se contenteront d’une bourse dans un pays africain ou dans une école de formation supérieure béninoise.
Si ceux qui étudient en Afrique reviennent facilement chez eux pour apporter leur contribution au développement socio-économique de leur pays, on ne peut en dire autant de ceux-là qui ont séjourné en Europe ou aux Etats-Unis dans le cadre de leurs études aux frais de l’Etat béninois. Le phénomène de la fuite des cerveaux aidant, ils sont identifiés et récupérés par leurs pays d’accueil qui leur offrent des situations professionnelles confortables de sorte qu’ils ne songent plus à retourner chez eux. Après avoir investi une fortune dans leur formation, l’Etat béninois se retrouve amputé de ses meilleurs produits sur lesquels il pouvait compter pour se faire progressivement une place dans le concert des nations. C’est carrément à un marché de dupe que se livrent l’Etat béninois et ses nationaux qui s’illustrent sur le terrain de l’excellence.
Faisant mine d’ignorer ce préjudice causé à toute la nation, la Représentation nationale a adressé une question orale au gouvernement sur le retard observé dans le processus devant faire bénéficier la bourse d’excellence à un certain nombre de lauréats. Conviée à l’hémicycle, Odile Attanasso, ministre de l’enseignement supérieur s’est expliquée devant les députés le 23 juin dernier. Mais c’était une belle occasion pour poser les vraies questions. Qu’a gagné le Bénin de cette fuite répétée des cerveaux vers des contrées lointaines ? Combien a été déboursé par le Trésor public pour offrir gratuitement des compétences aux pays déjà industrialisés ? Combien de diplômés sont revenus au bercail pour servir leur patrie ? Ce sont là les questions essentielles auxquelles il convient d’apporter des réponses.
L’appauvrissement du continent et du Bénin en valeurs intellectuelles et scientifiques est si poussé que des études ont démontré qu’il existe 169 chercheurs pour un million d’habitants en Afrique, contre 742 en Asie, 2728 pour l’Europe et 4654 pour l’Amérique du Nord. Préoccupé par la question, le Pr Nicaise Mede, agrégé en droit public propose que les fonds investis pour l’expatriation des excellents, c’est-à-dire des boursiers d’excellence soient réaffectés à l’équipement des laboratoires et à la densification des fonds documentaires. Cela permettra aux cerveaux d’étudier sur place et de bénéficier de conditions acceptables d’études et de recherches. Pourquoi ne pas viser les universités nigérianes dont la cote est en nette progression en Afrique ? L’idée, c’est d’éviter que l’Etat investisse ses maigres moyens dans la formation de ses meilleurs produits et qu’en retour, ceux-ci lui tournent dos en prêtant leurs compétences aux pays du Nord. Le débat est ouvert.

27-07-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)