Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : La guerre des grands électeurs

Ils sont nombreux les candidats à la présidentielle qui rêvent de recueillir le maximum de voix au terme de ce scrutin dont le premier tour aura lieu le 28 février prochain. Dans leur longue marche en direction du palais de la Marina, ils s’entourent le plus naturellement du monde d’une équipe de combat pouvant leur faciliter la progression vers le but final. D’un candidat à un autre, les réalités diffèrent selon la qualité ou la densité des différents états-majors. Pour rafler la mise, il faut drainer du monde à sa suite. Et pour ce faire, la solution réside dans la conquête des grands électeurs, qui très courtisés en cette période, ne se laissent pas facilement convaincre.
A quelques semaines de la présidentielle, la foire aux soutiens des candidats bat son plein. D’un côté, il y a les mouvements et associations de jeunes ou de femmes très prisés qui offrent spontanément leurs services à qui les sollicitent, et de l’autre, les leaders politiques dont le poids électoral ne fait l’ombre d’aucun doute. Si la plupart des candidats, du moins les plus en vue, ont déjà obtenu à maintes reprises, chacun en ce qui le concerne, le soutien des divers mouvements, on ne peut en dire autant de leur capacité à fédérer les grands électeurs à leur cause. Sur ce plan, trois d’entre eux à savoir Lionel Zinsou, Sébastien Ajavon et Patrice Talon tiennent la dragée haute.
Les autres candidats poids lourds dont les actions sur le terrain sont pourtant visibles ne bénéficient pas de la même sollicitude. Abdoulaye Bio Tchané, Robert Gbian, Pascal Irenée Koupaki et Fernand Amoussou, tous partants pour la course à la Marina, n’ont pas à ce jour, obtenu des gains significatifs de soutiens politiques à leur cause. Pourvus d’une grande capacité managériale, ils ont fait leurs preuves, par le passé, à des postes de responsabilité. Les Béninois dont ils veulent faire le bonheur ont eu le temps de les voir à l’œuvre. Ce ne sont donc pas des arguments à même de faire pencher la balance en leur faveur qui manquent.
Pourquoi ont-ils alors du mal à rallier à leur cause les leaders politiques dont le défaut de soutien peut leur être préjudiciable ? Sont-ils suffisamment charismatiques pour se passer de l’appui des grands électeurs ? Pour un candidat indépendant à une élection majeure comme la présidentielle, c’est déjà un gros risque de se lancer dans l’aventure. Chemin faisant, surtout dans le contexte qui est le nôtre où les populations restent souvent fidèles aux mots d’ordre de leurs leaders, l’idéal est de réussir à s’adjuger le soutien des gros pourvoyeurs de voix dans les différentes régions du pays. Pour l’instant, les grands électeurs du Bénin, courtisés de part et d’autre, ont choisi de prendre la direction des vents dominants au grand dam de certains présidentiables qui ne s’avouent pourtant pas vaincus.

22-12-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)