Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le Bénin et les enjeux de la Cop 21

L’avenir de la planète se joue à Paris. Jusqu’au 11 décembre prochain, la grand-messe environnementale dominera l’actualité internationale. Au centre des discussions, une question lancinante : Comment venir à bout du dérèglement climatique ? A la recherche du gain, malgré l’alerte donnée depuis des décennies par certains scientifiques, les pays industrialisés n’ont pas cru devoir arrêter le massacre à temps. Maintenant, l’humanité est au pied du mur. C’est l’heure des grands engagements, sans quoi le péril climatique, redouté par tous et dont les effets se font déjà ressentir, mettra notre planète sens dessus dessous.
Représentée à ce sommet par plus de 40 chefs d’Etat, l’Afrique est la région du monde la plus affectée par le réchauffement climatique alors qu’elle n’émet que 3% des gaz à effet de serre. C’est la seule région du monde où les produits de l’agriculture dépendent encore de la pluie. Il est même venu un temps où il a été demandé, eu égard aux caprices de la nature, de prier pour que le ciel déverse ses généreuses trombes d’eau sur les cultures. Dans le même temps, c’est le continent qui a besoin le plus de s’industrialiser. Un défi qui ne peut occulter la dure réalité de la contrainte climatique. C’est d’ailleurs pourquoi, les délégations africaines feront feu de tout bois pour amener les principaux Etats pollueurs à payer la facture salée de leurs émissions en CO2 par la dotation du Fonds vert pour le climat de ressources conséquentes. C’est dire que les impératifs de croissance économique sont intimement liés à la préservation de l’environnement.
Le Bénin qui prend une part active à ce rendez-vous historique ne peut rater le train du développement durable. En dehors de la justice climatique revendiquée par les pays africains, il leur faut développer des stratégies et moyens pour venir à bout de cette menace qui pèse principalement sur leurs populations. Pour une fois, le Bénin a donné l’impression d’anticiper avant la Cop 21 en initiant le projet « 10 millions d’âmes, 10 millions d’arbres ». Plus de deux ans après la mise en œuvre d’un tel programme, où en sommes-nous ? Les plants mis en terre sont-ils réellement entretenus ? L’incivisme n’a-t-il pas déjà compromis leur croissance ? Que fait-on de la préservation de nos forêts qui subissent les assauts des exploitants du bois ?
Après la Cop 21, il s’agira prioritairement pour notre Etat, de concert avec la communauté internationale, d’investir dans la promotion des projets d’énergies renouvelables comme le solaire, l’éolien ou la biomasse. Il faut maintenant dépasser le stade des bonnes intentions et épouser l’action. L’Université d’Abomey-Calavi est déjà rentrée dans la danse par la création du Centre de valorisation des déchets en énergies renouvelables et en agriculture. Dans cette entité, les déchets sont transformés en biogaz utilisé pour la production de l’énergie électrique et la traction des véhicules automobiles. C’est déjà un grand pas et cette expérience pilote locale à succès mérite d’être vulgarisée. De cette manière, progressivement, l’humanité réalisera le vœu de Nicholas Stern, c’est-à-dire, « une meilleure croissance, un meilleur climat, un monde meilleur ».

2-12-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une nouvelle Can pour le Bénin
8-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le coup de l’Arcep !
8-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Talon dans l’antre des Soglo
1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Apaiser les tensions religieuses
31-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une option inopportune
30-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’école au pied du mur !
30-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 930

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)