Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le bon exemple de la Cour suprême

La Cour suprême bouleverse ses habitudes. La Chambre administrative de cette instance faîtière de la justice béninoise donne le bon exemple. Juridiction compétente pour connaître du contentieux des élections municipales, communales et locales, « la plus haute juridiction en matière administrative, judiciaire et des comptes de l’Etat » brise la tradition de la lourdeur des procédures et opte pour la célérité dans le traitement des dossiers. Contrairement à ce qu’elle nous a donné d’observer par le passé, la Chambre administrative de la Cour suprême a opté cette fois-ci pour l’efficacité en temps et en heure. Quelques mois après la proclamation des résultats des élections municipales, communales et locales qui ont eu lieu le 30 juin dernier, les premiers verdicts de la Chambre administrative relatifs au contentieux commencent par tomber. Une révolution !
Pourtant, il y a tout juste quelques années, les Béninois auraient juré que cette instance judiciaire était incapable d’une telle prouesse. En effet, le contentieux né des élections communales du 13 avril 2008 a duré tout le temps de la mandature et les deux années supplémentaires accordées par la représentation nationale aux élus n’ont pas suffi à le vider. Cette image très peu rassurante qu’a laissée la Cour suprême dans les esprits est en train de s’effacer progressivement pour laisser place à une autre nettement meilleure. Il est vrai que face à ce constat déplorable, le code électoral a encadré le traitement des dossiers relevant du contentieux dans un délai. Néanmoins, les animateurs de la Chambre administrative auraient pu se servir du prétexte de l’insuffisance des ressources humaines, matérielles et financières pour traîner les pas.
Le contraste est d’autant plus saisissant qu’entre seulement deux élections, il a été donné aux Béninois de constater une chose et son contraire. La même Cour qui, il y a seulement 7 ans, s’est fait désirer alors que son verdict était très attendu surprend à présent l’opinion en se mettant très vite au travail. C’est la preuve que les Béninois sont capables du meilleur quand ils le veulent. En un laps de temps, avec un peu de bonne volonté, malgré la modicité des moyens, on peut faire du bon boulot. En marquant la rupture d’avec les anciennes pratiques, les conseillers de cette Chambre montrent leur attachement au respect de la loi. Un exemple pour les acteurs politiques qui n’ont d’yeux que pour leurs intérêts, peu importe ce que prescrivent les lois de la République.
Le pouvoir judiciaire qui joue à merveille son rôle relatif au contentieux électoral démontre aussi son indépendance vis-à-vis des influences. Il n’y a en effet que la justice qui puisse discipliner les animateurs de la vie politique nationale. Ces derniers, obligés de se soumettre au verdict issu des délibérations, savent à quoi s’en tenir. Tout ceci concourt au calme et à la promotion d’un climat post électoral apaisé. La Cour suprême, à travers sa Chambre administrative, donne le ton. Pourvu que cela dure !

16-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)