Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le casse-tête Banamè

Les fidèles de l’Eglise catholique romaine et ceux de l’Eglise catholique de Jésus-Christ de Banamè ont à nouveau déterré la hache de guerre. L’accalmie observée depuis plusieurs mois relève désormais du passé. Attisé, le feu qui couvait sous la cendre amassée a généré des flammes dévastatrices. Bilan : des blessés de part et d’autre avec en prime, le lieu de culte des fidèles de Banamè entièrement détruit et consumé. Le théâtre des opérations, la ville de Savè dans les Collines. A l’origine de ces échauffourées, la saisie par les fidèles de Banamè des objets sacerdotaux des fidèles de l’Eglise catholique romaine. La riposte ne s’est pas faite attendre et voilà le résultat.
Un pavé vient ainsi d’être jeté dans la mare des dirigeants de chacune de ces deux confessions religieuses. Le duel sans merci que se livrent ces deux communautés finira par dégénérer un beau jour en un bain de sang si très vite des actions de prévention ne sont pas initiées. Inutile de revenir ici sur les faits qui ont induit cette tension permanente au point où la cohabitation est pratiquement impossible entre les partisans de ces deux cultes. L’important, c’est que les Béninois ont besoin de vivre en permanence dans un environnement apaisé. La religion ne saurait être un facteur de troubles.
Pour qu’il n’en soit pas ainsi, les responsables des deux cultes ont l’obligation d’éduquer et de sensibiliser leurs fidèles à la tolérance et au respect des croyances d’autrui. Les actes de violence sont devenus légion entre ces deux communautés, qui pour un rien, en viennent aux mains. Il urge de mettre un terme à ces agissements. La religion est un levier de promotion de la paix et doit être considérée comme tel. Encore que la Constitution béninoise accorde à tous le « droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, de culte, d’opinion et d’expression dans le respect de l’ordre public établi par la loi et les règlements… ». L’article 9 dispose particulièrement : « Tout être humain a droit au développement et au plein épanouissement de sa personne dans ses dimensions matérielle, temporelle, intellectuelle et spirituelle, pourvu qu’il ne viole pas les droits d’autrui ni n’enfreigne l’ordre constitutionnel et les bonnes mœurs ».
Excepté les têtes de pont de ces deux confessions religieuses qui sont interpellées dans la commission de ces actes de violence, l’Etat aussi ne saurait faillir à sa mission. Les vêtements et objets sacerdotaux identiques que l’on retrouve de part et d’autre de ces deux Eglises compromettent la coexistence pacifique. Le gouvernement à travers le ministère de l’Intérieur devrait être beaucoup plus ferme sur la question, car le but est de prévenir par tous les moyens légaux les affrontements sanglants qui mettent à mal la cohésion nationale. Les événements malheureux de Savè rappellent à chaque partie ses obligations. En cette matière, point de laxisme. La paix est un bien trop précieux qu’il faut jalousement sauvegarder. Comme le dit l’adage, « il vaut mieux prévenir que guérir ».

4-11-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Limiter la contagion
19-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Kwabo, Monsieur le président !
19-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Sauver le Chu-Mel
15-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacrilège à l’ex Homel !
15-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route à Okounfo !
14-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : En mode gestion déléguée
14-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Laborieux Ecureuils !
12-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Faut-il rompre ?
9-06-2017, Naguib ALAGBE
Tribune verte : Nostalgiques océans !
9-06-2017, La rédaction
Editorial : Le gouvernement à la barre
9-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Candidats prêts ? Composez !
9-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un goût d’inachevé
6-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les députés sur la bonne voie…
1er-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Nuages sur le 1er Juin !
1er-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Des conseillers sur leurs 31 !
17-05-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 990

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)