Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


editorial : Le mariage de raison

On aurait pu craindre le pire dans les relations entre les deux hommes, mais ils filent plutôt le parfait amour. Patrice Talon et Adrien Houngbédji, les deux plus hautes personnalités de l’Etat, ont su taire leurs divergences pour ne laisser subsister que l’essentiel. Par le passé, sur la scène publique, les deux hommes ont joué longtemps dans des équipes adverses. S’ils ont semblé se rapprocher pendant un temps, c’était pour mieux prendre leurs distances l’un vis-à-vis de l’autre. Le 19 mai 2015, au terme d’une nuit électorale à suspense, Adrien Houngébdji prenait pour la 3ème fois les rênes de l’Assemblée nationale grâce à la fameuse télécommande installée à l’époque à Paris. Quelques mois plus tard, il remit en cause cette harmonie naissante, en choisissant, pour la présidentielle, de rejoindre son bourreau au lieu de militer pour la coalition de la rupture. La suite, on la connaît.
Par un spectaculaire changement de veste, aussi brutal qu’inattendu, le Parti du renouveau démocratique (Prd), dont Adrien Houngbédji est le leader charismatique, sauta les deux pieds joints dans la mouvance présidentielle et épousa la vision de Patrice Talon. Ce dernier, en dépit de tout, accueillit à bras ouverts son nouvel allié politique et lui fit la part belle au point de susciter la jalousie et les frustrations des autres animateurs de la vie politique qui ont mené à ses côtés le combat de la présidentielle depuis qu’il a manifesté l’intention de briguer la magistrature suprême. Au fil des semaines et des mois, l’entente a perduré jusqu’à se muer en complicité. Vendredi dernier, lors de la présentation du Programme d’actions du gouvernement, Patrice Talon s’est laissé aller à des épanchements. Sourire aux lèvres, il n’a pu s’empêcher de remercier le président du parlement qui lui facilite la vie depuis son accession au pouvoir.
Adrien Houngbédji, au moment où il s’y attendait le moins, reçoit la reconnaissance du chef de l’Etat, pour ses bons et loyaux services. Le fait qu’il ait déclaré la fin de l’état de grâce vis-à-vis du gouvernement, il y a quelques mois, à l’occasion de l’ouverture solennelle de la session budgétaire n’émeut guère Patrice Talon, pour qui le récent vote de la loi de finances, exercice 2017 à l’unanimité des députés est le signe de ce que les relations sont toujours au beau fixe entre le gouvernement et l’Assemblée nationale. Ce n’est pas mauvais en soi que deux institutions de contre pouvoir entretiennent de bons rapports. Le piège consiste plutôt à ce que cette harmonie empêche l’une ou l’autre de jouer admirablement son rôle. La Représentation nationale notamment court le risque d’être une caisse de résonance du pouvoir. Patrice Talon sait caresser dans le sens du poil pour obtenir gain de cause. Et c’est à dessein qu’il s’est presque incliné pour saluer Adrien Houngbédji, avec cette déclaration au coin de la bouche : « Je suis votre poulain ».
Juriste accompli, baobab de la scène politique nationale, le leader des « tchoco-tchoco » est un homme averti. Son prédécesseur avait fait montre d’un dévouement sans pareil pour la cause de Boni Yayi. Avec lui, on a connu l’allégorie du train. N’eût été un sursaut d’orgueil, il serait demeuré le « bon petit » de l’ex chef d’Etat. Houngbédji devrait s’inspirer de cet exemple non pas pour prendre ses distances avec Patrice Talon mais plutôt pour faire jouer à l’institution qu’il dirige son rôle de contre pouvoir. Cela n’empêche en rien les ratifications des accords de prêts ni le vote du budget. La programmation imminente des séances d’explication avec les membres du gouvernement afin que ceux-ci apportent les réponses aux nombreuses questions orales, écrites ou d’actualité en instance rassure quelque peu de la posture de Adrien Houngbédji. Pourvu qu’il ne se laisse pas berner par les compliments présidentiels.

20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Il n’y a pas deux sans trois. En une semaine, les bonnes nouvelles se sont multipliées pour la diplomatie béninoise. Et, comme par hasard, elles ont (...) Lire  

En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vivres détournés et indignité (...)
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Diplomatie en ébullition !
13-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)