Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le meilleur pour le football

Le sport roi a repris ses droits sur les pelouses. Plusieurs fois annoncé et reporté, cet événement a finalement eu lieu. Les trois années de suspension du championnat national n’ont pas émoussé l’enthousiasme des férus du cuir rond. C’est avec une joie débordante qu’ils ont salué le lancement de cette compétition annuelle qui met aux prises les différents clubs de football. L’ambiance chaleureuse qui a prévalu samedi dernier au stade de l’amitié Gl Mathieu Kérékou est la preuve que les Béninois attendaient impatiemment que le championnat national soit relancé. Le comité transitoire qui tient pour l’instant les rênes de la fédération béninoise de football a vaille que vaille réussi le pari de faire rouler la balle. Maintenant plus que jamais, il faut maintenir le cap afin que les démons de la division prennent leurs distances vis-à-vis du football.
Pendant plusieurs années, la fédération béninoise de football était en proie à une crise. A plusieurs reprises, les membres du bureau exécutif ont rivalisé d’ingéniosité pour se mettre des bâtons dans les roues. Les guerres de personnes et de clans ont très vite pris le pas sur la promotion et le développement du sport roi. Les inimitiés et divergences étaient si fortes qu’aucune place n’était laissée à l’harmonie. Lorsque tout semblait aller pour le mieux, un événement provoqué venait à chaque fois attiser les rivalités. Les recours répétés à la Confédération africaine de football (Caf) et à la Fédération internationale de football associations (Fifa) ont davantage dressé le lit de la confusion. Le régime d’alors s’est invité dans la guéguerre en retirant l’agrément du gouvernement à la fédération. Depuis, les joueurs et amoureux du football rêvaient ardemment d’un nouveau départ.
Avec l’alternance survenue au sommet de l’Etat, le président de la République s’est intéressé de près à cette crise qui ne finissait pas. Sous son autorité, les « frères ennemis » ont bu à la coupe de la réconciliation et une formule a été trouvée pour former un bureau consensuel et provisoire jusqu’à la tenue de la prochaine assemblée générale. C’est dans cette dynamique que se sont engagés les protagonistes. Mais, tout n’est pas encore rose. La preuve, à 72h du lancement du championnat tant attendu, trois membres du bureau provisoire ont démissionné. Cela n’a pas empêché que le ballon roule à nouveau. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il urge que le dialogue soit à nouveau de mise afin que les divergences ne reprennent pas le dessus. Sans quoi, ce sont les plus jeunes qui seront pénalisés comme c’est le cas depuis plusieurs années.
Des footballeurs talentueux, il en existe au Bénin. Le drame est qu’ils n’ont pas l’opportunité d’exprimer leur talent et de l’affiner afin de briller sur la scène internationale et de faire par la même occasion le bonheur du onze national. Un championnat régulier, c’est la clé du rayonnement du football au plan national. C’est par ce canal que les talents se découvrent. Aujourd’hui plus que par le passé, le Bénin a besoin de compter sur des joueurs qui maîtrisent leur art et qui font leurs preuves sous d’autres cieux. Plusieurs pays de la sous-région comptent des joueurs talentueux dans des championnats prestigieux. Mais notre pays est encore à la traîne. Il ne tient qu’aux acteurs du sport roi de changer de fusil d’épaule. La relance du championnat est un bon début. Que la machine tourne désormais à plein régime !

11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)