Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le nœud du nouveau départ

Le nouveau départ rime avec une administration de développement. Les conclusions du premier Conseil des ministres du nouveau régime rendues publiques le 13 avril dernier annoncent les couleurs. Un peu comme pour renforcer la décision du précédent régime de ne plus procéder à l’achat de postes téléviseurs depuis 2013, il a été annoncé l’interdiction de l’utilisation de ces appareils dans les diverses administrations. Un coup dur pour les fonctionnaires férus des programmes des chaînes de télévision qui, aux heures de service, négligent ou bâclent leurs obligations vis-à-vis de l’Etat pour donner libre cours à leur passion. Jusqu’à nouvel ordre, ils seront bien obligés de se mettre au service de l’intérêt général, à moins qu’ils trouvent un autre palliatif pour perpétuer leurs œuvres.
Les mauvaises habitudes ont la peau dure, et les Béninois ont plus d’un tour dans leurs sacs pour se soustraire aux exigences des nouvelles autorités. L’internet, notamment le recours abusif aux réseaux sociaux, pourrait bien être un facteur d’improductivité dans les services publics. C’est pourquoi, il urge que des instructions soient données aux services compétents afin que l’accès à des applications spécifiques ne soit pas possible sur les ordinateurs aux heures de travail. Une mesure à étendre également à certains jeux informatiques dont sont accros les fonctionnaires. Bien souvent, concentrés sur leurs écrans, ils donnent l’impression de se vouer à la satisfaction des besoins des usagers alors qu’en réalité, ils n’ont d’yeux que pour les loisirs.
Au-delà de ces restrictions dont l’efficacité peut s’avérer moindre au fil des mois et des années, il est indispensable d’occuper valablement et effectivement le fonctionnaire à son poste, de telle manière qu’il lui soit difficile de se soustraire à l’accomplissement de ses obligations. Comme c’est le cas dans certaines structures privées et autres agences de développement, il est impérieux de procéder à la définition des cahiers de charges précis dont l’exécution est assortie de délais fermes et réalistes. Le paiement des primes dont ne peuvent se passer les agents publics serait assujetti à la qualité du travail accompli. L’une des tares de l’administration béninoise, c’est la complaisance et le laxisme. Il va sans dire qu’il faudra punir sans état d’âme les salariés improductifs, la peur du gendarme étant considérée comme le commencement de la sagesse.
En outre, la gratification et la décoration des agents modèles pourraient inciter les paresseux à reconsidérer leur position. Car, en réalité, personne n’aime rester à la traîne. Puisque nous sommes dans une ambiance de nouveau départ, pourquoi ne pas remettre sur le tapis, le projet de l’avancement au mérite ? En son temps, sous la présidence du Général Mathieu Kérékou, cette réforme avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Sous la pression syndicale, des goulots d’étranglement avaient empêché sa mise en œuvre. Alors qu’il s’agit bel et bien d’une panacée contre la paresse. L’administration, c’est le bras opérationnel du président de la République, comme le souligne l’article 54 de la Constitution. Si celle-ci n’est pas disposée à l’accompagner pour la déclinaison en actions de son projet de société, malgré sa bonne volonté, rien, absolument rien ne changera.

18-04-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’appel des évêques
29-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une promesse non tenue
25-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)