Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Le nouveau visage de l’enseignement supérieur

L’enseignement supérieur a de beaux jours devant lui. La nouvelle carte universitaire, qui laissait indifférent il y a tout juste quelques années, commence par susciter un grand intérêt. Créées un peu partout sur le territoire national pour désengorger un tant soit peu l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), les nouvelles entités universitaires connaissent déjà un important afflux d’étudiants. Chaque année, la demande ne cesse de croître malgré la modicité des moyens. Les étudiants venus du Bénin profond pour qui l’accès au savoir est désormais à portée de main sont de moins en moins nombreux à tenter la périlleuse aventure de l’inscription au campus universitaire d’Abomey-Calavi, jadis unique pôle de convergence des éminences grises.
Kétou, Lokossa, Abomey, Porto-Novo, pour ne citer que ces villes sont désormais des cités universitaires à part entière. En un laps de temps, le Bénin a fait d’énormes progrès en matière de création de nouveaux pôles de savoir, puisqu’il compte aujourd’hui 7 universités nationales. Le problème de l’inexistence d’infrastructures appropriées à cette nouvelle politique gouvernementale ne se pose plus avec la même ampleur. Même s’ils sont insuffisants, des efforts ont été faits. Les mauvaises herbes qui s’étendaient à perte de vue au niveau de ces centres créés à l’intérieur du pays cèdent, à la plus grande satisfaction des apprenants et des enseignants, leur place aux bâtiments. Une nouvelle dynamique est en cours et du coup, la polémique relative à l’opportunité de l’agrandissement de la carte universitaire nationale s’est éteinte d’elle-même.
Le satisfecit décerné à cet effet au vice-premier ministre en charge de l’enseignement supérieur appelle de la part de celui-ci l’ouverture de nouveaux chantiers. L’heure n’est pas à l’autosatisfaction, tant les nouveaux défis s’amoncellent. Les priorités tout comme les urgences se disputent le haut du pavé. Il y a encore tant à faire. Du coup, la question de la formation et du recrutement de nouveaux enseignants se pose avec acuité. Qu’il s’agisse de l’université d’agriculture de Kétou, de l’université polytechnique d’Abomey, de l’université des sciences, arts et techniques de Natitingou ou encore de celles de Lokossa et de Porto-Novo, ce sont quasiment les mêmes enseignants qui officiaient à l’ex université nationale du Bénin qui continuent de sillonner le pays pour satisfaire l’appétit scientifique des étudiants.
A tout seigneur, tout honneur. Sous l’égide du vice-premier ministre, l’Etat a non seulement revalorisé la fonction de l’enseignant du supérieur mais aussi procédé au recrutement de plusieurs autres. Mais le besoin en la matière continue de se poser, car il faut des têtes bien faites pour diffuser le savoir dans les nouveaux centres créés à grands frais. C’est là qu’est attendu, entre autres, le Pr François Abiola qui ne peut s’arrêter en si bon chemin. De nouveaux enseignants pétris de talents, amoureux de leur art et soucieux de laisser un héritage consistant à la postérité, c’est cela le nouveau profil de formateurs dont les étudiants ont besoin.

26-08-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en vogue
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La manne culturelle en suspens
15-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Soumission ou sanction
13-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 900

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)