Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Les députés sous les feux de la rampe

Ils sont de retour à l’hémicycle. Les élus du peuple renouent aujourd’hui avec l’accomplissement de leur mission à savoir le vote des lois et le contrôle de l’action du gouvernement. Finies les vacances parlementaires ! Place maintenant au travail ! A tous les coups, les députés entament ce jour un trimestre laborieux. Une rentrée parlementaire qui tombe à pic pour le chantre du nouveau départ qui a sous la main une occasion en or pour mettre le pied à l’étrier. Patrice Talon a, en effet, placé son mandat qui se veut unique, sous le signe des réformes politiques et institutionnelles. Comme le disposent les articles 154 et 155 de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990, la Représentation nationale est un passage incontournable pour le nouveau régime pour l’atteinte de ses objectifs.
Sur cette question, le président de la République et celui de l’Assemblée nationale nourrissent les mêmes aspirations. « Les grands esprits se rencontrent », dit-on. L’année écoulée, lors de son investiture, Adrien Houngbédji avait clamé haut et fort sa détermination à œuvrer, entre autres, pour la réforme du système partisan. La dernière consultation électorale qui a ouvert les portes du palais de la Marina à Patrice Talon a confirmé une fois de plus l’échec des partis politiques qui n’ont pu s’imposer à un scrutin présidentiel depuis un quart de siècle. Dans son discours d’investiture, le 6 avril dernier, le chef de l’Etat a réitéré son engagement à agir en symbiose avec toutes les forces politiques pour doter le Bénin de partis politiques forts et représentatifs avec à la clé un financement public conséquent.
Les conditions sont a priori définies pour que ces réformes nécessaires s’opèrent avec le précieux concours des députés. A ce jour, ils sont 45 sur les 83 que compte l’Assemblée nationale à prêter main forte au chef de l’Etat. Ce nombre pourrait augmenter dans les tout prochains jours à la faveur de la recomposition de la classe politique nationale. Vraisemblablement, Patrice Talon a les cartes en main pour exécuter son projet de société. Mais puisqu’il s’agit de réformes phares qui engagent la vie de la nation, il vaut mieux ne pas confondre vitesse et précipitation. Le délai de 5 ans est certes court, mais cela n’empêche pas de procéder avec méthode et rigueur pour obtenir la pleine adhésion des élus du peuple.
Au-delà de ces derniers, il faut une large consultation nationale en vue d’un consensus. Sinon très vite, ces réformes quoique salutaires, resteront à l’étape de projets. La première session ordinaire de l’année 2016 qui s’ouvre ce jour est donc une opportunité pour le nouveau régime. C’est un préalable qui permettra à l’Exécutif de prendre le pouls des députés avant d’engager les grandes réformes. Un coup d’essai qui pourrait bien être un coup de maître. Adrien Houngbédji de son côté est prêt à jouer à fond sa partition pour se faire accepter dans la mouvance présidentielle. Le tête-à-tête qu’il a eu hier à son domicile avec Patrice Talon en dit long sur ses intentions.

12-04-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)