Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Les ténèbres de l’aéroport

Le Cardinal Bernadin Gantin doit se retourner dans sa tombe. Ce prestigieux nom inscrit au fronton de l’aéroport international de Cotonou, le seul dont dispose le Bénin en attendant l’inauguration de celui de Tourou, ne semble pas émouvoir les autorités à divers niveaux en charge de la gestion de ce lieu public, dont l’importance n’est plus à démontrer. Mardi dernier, pendant des heures, cet endroit qui peut être considéré à bien d’égards comme la vitrine du pays est resté désespérément plongé dans le noir, perturbant du coup le trafic aérien. La sécurité des passagers et des autres usagers s’en est trouvée hypothéquée. Pendant le temps qu’a duré cette situation inconfortable, toutes les activités sont restées suspendues dans cette enceinte.
Ce phénomène survenu à la tombée de la nuit a rendu la tâche ardue aux agents des forces de sécurité publique. Policiers et gendarmes aux aguets dans l’obscurité ont dû déployer tout leur génie pour ne pas se faire surprendre par des esprits malins. Les douaniers et autres agents chargés de l’enregistrement des passagers et du contrôle des bagages ont dû attendre sagement que tout rentre dans l’ordre pour accomplir leurs missions. Que dire de la peine des voyageurs coincés malgré eux sur les lieux ? Souvent épargnés des affres du délestage qui dicte sa loi de manière impitoyable dans les ménages, les entreprises et les administrations, les habitués de l’aéroport international de Cotonou étaient loin d’imaginer qu’ils en seraient aussi victimes.
Mardi dernier, les groupes électrogènes sont restés étonnamment silencieux des suites de la coupure de l’énergie électrique. Que s’est-il réellement passé pour qu’on en arrive à déplorer ce fait ? Pourquoi aucun technicien n’est parvenu à corriger la panne au bout de plusieurs heures ? Comment l’aéroport est-il géré au quotidien ? Il y a quelques années, le gouvernement a initié de grands travaux en vue de moderniser un tant soit peu cette infrastructure. Qu’est-ce qui n’a pas marché lors de la rénovation ? Comparativement aux autres pays de la sous-région, notre aéroport, malgré la bonne volonté du chef de l’Etat, végète dans un état lamentable.
La moindre des choses après cet incident honteux et regrettable est que les responsabilités soient situées. A qui peut être imputé le dysfonctionnement qui a empêché les groupes de secours de prendre le relais à la coupure de l’énergie ? Si déjà les fautifs sont désignés et sanctionnés, on peut espérer que le Bénin ne connaîtra pas une pareille situation de sitôt. En 2006, Boni Yayi avait fait de l’impunité son cheval de bataille. Mais chemin faisant, il s’est essoufflé. Peut être qu’il renouera avec la sanction en guise d’au revoir.

19-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Il est sorti des quatre murs du palais de la République. Contrairement à ses habitudes, le chef de l’Etat a effectué une descente sur le terrain. (...) Lire  

Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Chantier pour Hercule !
9-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Unamab avait tout faux !
7-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les coupables à la barre
7-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un signal fort !
3-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le report de trop
3-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Transhumance à problèmes
2-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les attentes du Ravip
2-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Année sauvée mais…
30-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Année sauvée mais…
30-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude !
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La main tendue des syndicats
24-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les flammes du désespoir
17-04-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | ... | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)