Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Les vrais débats en souffrance

En prononçant hier son ultime discours sur l’état de la nation, le président de la République a passé en revue les grandes réalisations qui ont meublé ses deux mandats successifs à la tête de l’Etat. Un bilan assez fourni qui ne peut laisser indifférent l’opinion en cette veille d’élection présidentielle où la coalition au pouvoir, ancrée dans la dynamique du « après nous, c’est nous », sort ses muscles pour installer son candidat dans le fauteuil présidentiel à la suite de Boni Yayi. Justement, puisqu’il faut nouer la nouvelle corde au bout de l’ancienne, c’est en tenant compte du réel état de la nation que les prétendants à la magistrature suprême, doivent proposer leurs offres de gouvernance pour le quinquennat qui s’annonce. Quand on sait d’où l’on vient, il est plus facile de mettre le cap sur le futur.
A huit semaines du premier tour de la présidentielle de 2016, seule une poignée de potentiels candidats ont rendu publics quelques pans de leurs projets de société. Des promesses, des chiffres, des énoncés de programme général, voilà ce à quoi les Béninois ont droit pour l’instant. Les déclarations de candidature qui tardent à être effectives en dépit de la vague de soutiens dont bénéficient certains citoyens dont les intentions ne font l’ombre d’aucun doute rendent le débat inexistant. De leur côté, les partis politiques dont la vocation est la conquête et l’exercice du pouvoir ne font rien pour faire bouger les choses. Et ce clair obscur arrange leurs intérêts pour l’instant. Le peuple, dépositaire du pouvoir, se retrouve alors pris au piège de ce scrutin qui fera date dans les annales de l’histoire politique du Bénin.
Dépourvues d’éléments d’appréciation pour faire un choix objectif, les populations se laissent aller à des considérations de bas étage. La nature ayant horreur du vide, ce dont des futilités qui tiennent le haut du pavé dans le débat politique. Les esprits sont beaucoup plus occupés à ressasser à longueur de journée les origines ethniques des probables candidats, la couleur de leur peau, leur penchant pour les affaires ou encore la densité de la fortune qu’on leur prête. Le vrai débat quitte le terrain de la rationalité, de la confrontation des offres pour emprunter les dédales de l’éloge ou du dénigrement selon le cas.
Que proposent les potentiels candidats en termes de politique d’habitat, d’infrastructures publiques, d’énergie électrique ? Comment la bombe à retardement que constituent le chômage massif des jeunes et le sous-emploi sera-t-il désamorcé ? Qu’en est-il de la promotion et du renforcement de l’égalité des chances ? Que peuvent espérer les Béninois du prochain régime pour ce qui est de leurs conditions de vie ? Ce sont ces préoccupations dignes d’intérêt, partagées par les populations, qui devraient être au centre du débat. Mais les probables candidats qui sillonnent monts et vallées et à qui rien n’est exigé du reste peuvent poursuivre sereinement leur opération de charme. La démagogie et les promesses électorales ont de beaux jours devant elles.

29-12-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)