Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Lueur d’espoir sur la réforme LMD

Ils sont enfin réunis autour d’une table. Etudiants, enseignants, autorités décanales et rectorales et celles du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique échangent autour d’une thématique phare et incontournable : la réforme LMD. Mardi dernier s’est ouvert à Bohicon le séminaire tant attendu dont les travaux doivent servir de fondation pour une réelle application de cette réforme. Les responsables étudiants sont particulièrement concernés par cette rencontre, eux qui ont longtemps souhaité que de telles assises se tiennent. Maintenant, c’est chose faite. L’occasion est donc donnée aux acteurs clés du monde universitaire de boire à la même source. Après l’évaluation interne effectuée dans chaque entité, l’heure est à l’évaluation nationale. A ce beau monde réuni dans la ville carrefour se sont ajoutés les promoteurs d’établissements privés et les représentants du secteur privé.
Cette réforme qui fait tant jaser désigne un ensemble de mesures modifiant le système d’enseignement supérieur pour l’adapter aux standards internationaux. Elle met en place une architecture basée sur trois grades : la licence, le master et le doctorat de même qu’une organisation des enseignements en semestres et unités d’enseignement. Il s’agit principalement de l’organisation de l’offre de formation sous la forme de « parcours types de formation », de l’intégration, en tant que de besoin, des approches pluridisciplinaires et la facilitation de l’amélioration de la qualité pédagogique, de l’information, de l’orientation et de l’accompagnement de l’étudiant ; du développement de la professionnalisation des études supérieures, de la favorisation de la validation des acquis de l’expérience, de l’encouragement à la mobilité, l’accroissement de l’attractivité des formations, de l’intégration de l’apprentissage de « compétences transversales » et enfin de la facilitation de la création d’enseignements par des méthodes faisant appel aux technologies de l’information et de la communication et du développement de l’enseignement à distance.
Avant la généralisation de cette réforme, l’enseignement supérieur au Bénin était sujet à de nombreux problèmes. Il fallait donc prendre le temps de faire le ménage en vue de créer les conditions d’une bonne application du contenu LMD devenu incontournable. L’effectif pléthorique des étudiants, l’insuffisance du personnel enseignant et le déficit en infrastructures d’encadrement ne sont pas favorables à l’introduction de cette réforme. Mais puisqu’il fallait y aller, les autorités compétentes ont donné le signal et se sont mises en pas, vaille que vaille. Les étudiants qui n’étaient pas satisfaits de la manière dont cette réforme était mise en œuvre l’ont fait savoir à plusieurs reprises. Ces plaintes répétitives font partie des principaux motifs des mouvements de grève qui ont paralysé ces dernières années les activités académiques sur le campus d’Abomey-Calavi notamment.
Ne pouvant laisser la situation se détériorer plus qu’il n’en faut, il fallait mettre un terme à ces incessants bras-de-fer qui ne rendent service ni aux étudiants, ni aux enseignants, encore moins aux autorités décanales et rectorales. C’est heureux que ce nœud soit dénoué au cours de ces travaux. Les participants sont d’ailleurs invités à faire feu de tout bois pour accorder leurs violons sur place, pour qu’à la prochaine rentrée, les activités académiques démarrent sur des chapeaux de roue et se déroulent sans heurts ni incidents liés au LMD. A Bohicon, les acteurs en présence conjuguent leurs efforts pour enlever de leur chemin la grosse pierre des divergences qui les empêche d’avancer. Ils sont condamnés à réussir. Quand ils auront prouvé à la face du monde qu’ils sont capables du meilleur, ils pourront s’atteler progressivement à trouver des solutions satisfaisantes aux autres problèmes non moins pertinents.

21-09-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)