Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Lutte contre la corruption : un nouvel épisode

C’est désormais chose faite. Exit l’Inspection générale de l’Etat (Ige), vive le Bureau de l’auditeur général (Bag). Comme annoncé par le Conseil des ministres, l’Ige a bel et bien été dissoute au profit d’un nouvel organe, indépendant de la présidence de la République. Le Bureau de l’auditeur général, dernier né des structures étatiques créé pour veiller au grain quant à une bonne utilisation des ressources publiques est maintenant une réalité. Tout comme la Cellule de moralisation de la vie publique, l’Inspection générale de l’Etat n’a existé que pour un laps de temps. Depuis Kérékou II, les missions assignées à ces organes qui se ressemblent peu ou proue n’ont pas jusqu’à présent connu le succès escompté et la corruption comme un loup dans la bergerie fait chaque jour de nouvelles victimes.
Malgré sa détermination à l’époque, Anne Cica Adjaï, ancienne patronne de la Cellule de moralisation de la vie publique est passée à côté de la plaque. Silencieusement, comme une araignée tisse sa toile, la mafia de la corruption est venue à bout de son engagement. La fin du régime Kérékou qui l’a porté à ce poste signait la fin de son parcours à la tête de cette structure. Boni Yayi qui a placé son premier mandat sous le signe du changement n’a pas manqué de passer un coup de balai à ce niveau. C’est ainsi que l’Inspection générale de l’Etat vit le jour et Jacques Alidou Koussé eut le bonheur de présider à sa destinée du début jusqu’à la fin. Avec lui, il y eut beaucoup de remue-ménages, de menaces à peine voilées, d’intimidations mais au bout du rouleau, rien à se mettre sous la dent. La corruption, en terrain conquis, n’a cessé d’étendre ses tentacules.
Aujourd’hui, c’est au tour de Michel Dognon de faire son entrée en scène. Rencontré aux Etats-Unis par le chef de l’Etat lors d’une visite officielle, Boni Yayi, séduit par les qualités de ce béninois de la diaspora a cru devoir solliciter ses services sur place à Cotonou. Cet auditeur en service au bureau du contrôleur de New-York ne s’est pas fait prier pour répondre à l’appel du devoir. Précédemment conseiller spécial du chef de l’Etat à la bonne gouvernance et chargé du contrôle interne, les Béninois l’ont vu à l’œuvre à plusieurs reprises aux côtés des responsables des entreprises publiques notamment. Satisfait de ses prestations, Boni Yayi n’a pas trouvé mieux que lui pour prendre les rênes du Bureau de l’auditeur général.
Voilà donc Michel Dognon propulsé au devant de la scène. Plus que par le passé, pèse sur ses épaules une grosse responsabilité. Fera-t-il mieux que ses prédécesseurs ? Assurément oui, d’autant plus que l’entité qu’il dirige est indépendante vis-à-vis des services de la présidence de la République. Mais l’autre facteur qui joue contre lui, c’est le temps. Il ne dispose que de quelques mois pour produire des résultats. N’étant pas un acteur politique, il a des chances de relever le défi, s’il se consacre entièrement à la réussite de sa mission. L’opinion sera d’ailleurs fixée les jours à venir lorsque viendra le moment de situer les responsabilités dans l’affaire dit de détournement des fonds Ppea. Là-dessus, Michel Dognon n’a pas droit à l’erreur.

22-07-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité ?
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas ?
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Concours de confirmation !
17-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Après la Suisse, à qui le tour ?
17-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un développeur pour Ouidah !
13-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une lutte oubliée ?
13-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le diktat des gros porteurs
12-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le meilleur pour le football
11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Hadj à l’horizon !
11-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
7-07-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Que le ballon roule !
6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le social au rang des priorités
6-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’héritage Psd en question !
5-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Sacré sursaut au Bepc !
4-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Prévisions pour 2018 !
3-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ouidah face à son destin
3-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rentrée en septembre !
29-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les bus de la mort
28-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A la Rb comme au Psd… !
28-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1020

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)