Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Nago, le rêve brisé ?

Mathurin Coffi Nago a-t-il abandonné son rêve de succéder à Boni Yayi ? Il semble que l’ex président de l’Assemblée nationale a revu ses ambitions à la baisse. Depuis quelque temps, pendant que les autres présidentiables se font signaler de différentes manières sur le terrain, c’est un calme plat qui est observé du côté du leader des Forces démocratiques unies (Fdu). Les mouvements de soutien à l’homme sont pratiquement inexistants. Les divers regroupements de jeunes et de femmes qui ont récemment mouillé le maillot à ses côtés dans la 18ème circonscription électorale ont perdu de la voix. La machine qui a tourné à plein régime à l’occasion des législatives, puis des communales et locales est au repos. A moins qu’il s’agisse du calme qui annonce la tempête.
Avec Dakpè Sossou, l’ex maire de Lokossa aujourd’hui député, qui est venu à sa rescousse quand il était en difficulté sur l’échiquier politique national, Mathurin Nago a formé un duo redoutable. Non contents de s’être imposés de la plus belle des manières dans les communes de Lokossa, Bopa, Houéyogbé dans la 18ème circonscription électorale, ils ont démontré avec leurs alliés politiques leur force de frappe dans les localités de Dogbo, Lalo, Toviklin qui constituent la 12ème et celles de Comè, Athiémé, Grand-Popo qui représentent la 17ème. Ce score réalisé aux législatives du 26 avril dernier a été renforcé aux communales du 30 juin par une percée de Bani Samari, sociétaire des Fdu à Ségbana, dans la partie septentrionale du pays.
Le chemin était donc balisé pour Mathurin Nago qui a longtemps caressé le rêve, alors qu’il était en de bons termes avec Boni Yayi, d’être positionné comme son dauphin. A force d’attendre en vain, il a fini par comprendre que sa survie dans l’arène politique ne dépendait que de lui. A la surprise générale, il a pu tirer son épingle du jeu, dans une zone âprement disputée, là où personne, pas même le chef de l’Etat ne vendait cher sa peau. Curieusement, au lendemain des deux dernières élections que son alliance a remportées haut les mains, le leader de Bopa a commencé par se mettre en retrait des feux des projecteurs. Nullement grisé par la victoire, il donne l’impression d’être parvenu au bout de la course. Pas question pour lui d’aller plus loin, en tout cas pas maintenant.
Annoncé sur la ligne de départ pour la course à la présidentielle, l’ex N°2 de l’Etat béninois s’est-il essoufflé ? De deux choses, l’une. Soit, il a changé de tactique et travaille pour son compte dans la plus grande discrétion, soit il roule pour un autre candidat. En tout cas, jusqu’à preuve du contraire, la seconde option paraît plus vraisemblable que la première. La Commission électorale nationale autonome (Cena) a annoncé les couleurs hier. D’ici le 12 janvier, date butoir pour le dépôt des candidatures, on en saura un peu plus sur ses véritables intentions. Mais pour l’heure, au vu des constats effectués sur le terrain, la discrétion n’étant pas par ailleurs le fort des présidentiables, on peut déjà affirmer que Mathurin Coffi Nago a rangé les armes. Ce qui fait un candidat en moins dans le lot non moins important qui se bouscule aux portes du palais de la Marina.

16-09-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)