Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Opposants malgré tout

S’il y a un candidat qui est parvenu jusque-là à obtenir le soutien des grands électeurs aussi bien dans les rangs de la mouvance présidentielle que dans ceux de l’opposition, c’est bien Lionel Zinsou. Depuis qu’il a été désigné comme le candidat de l’alliance au pouvoir, le premier ministre a réussi à convaincre un bon nombre d’acteurs politiques à l’épauler dans ses ambitions présidentielles. La surprise est venue du fait que les députés Eric Houndété et Basile Ahossi, tous deux membres de l’Union fait la nation, n’ont pas hésité à se jeter à l’eau. Connus pour leur opposition farouche au régime de Boni Yayi, ils n’empêchent qu’ils ont adhéré au choix de celui-ci, qu’ils présentent d’ailleurs comme la seule alternative possible.
Revenue de son étonnement, l’opinion était convaincue que le chef de l’Etat est parvenu, par un tour de magie, à capturer dans sa nasse, ces deux irréductibles contempteurs de son régime. Mais c’était sans compter avec la détermination de ces élus du peuple qui ne sont pas prêts à sacrifier leurs convictions au nom d’une cause à laquelle ils ont pourtant adhéré. Déclarer son soutien à Lionel Zinsou est une chose. Continuer à accabler le gouvernement auquel il appartient en est une autre. Les deux personnages publics ont donc fait la part des choses et arborent avec élégance leur manteau d’opposants qu’ils ne sont pas prêts à troquer contre des engagements tant que le pouvoir continuera de s’illustrer à travers certains actes.
Basile Ahossi a donné le ton ce week-end. A travers un sévère réquisitoire, il dénonce sans ambages, les événements qui ont secoué la ville de Parakou vendredi dernier et demande au chef de l’Etat de remettre les pendules à l’heure avant qu’il ne soit trop tard. Le ton viril, les mots forts, le style incisif employés dans la lettre ouverte adressée au président de la République, attestent à merveille que le député, malgré la posture politique qu’il adopte actuellement, refuse de renier les combats qu’il a menés ces dernières années. Si les caciques du régime ont eu pendant un laps de temps, l’impression d’avoir une nouvelle recrue dans leurs rangs, on peut dire que leurs illusions se sont écroulées comme un château de cartes.
Dans un pays où les discours et attitudes politiques évoluent au gré des circonstances et bien souvent d’accords passés dans le plus grand secret, il faut reconnaître à Basile Ahossi son mérite. Il aurait pu renier ses opinions antérieures et prendre à l’avenir fait et cause pour le gouvernement. Tout comme Eric Houndété, qui lors de sa déclaration de soutien à Lionel Zinsou, est resté égal à lui-même, Basile Ahossi est resté fidèle à sa trajectoire, en dépit de tout. Si d’aventure, le corps électoral permettait au premier ministre d’accéder à la magistrature suprême, il sait d’ores et déjà que dans sa troupe, figurent d’ardents défenseurs de la démocratie et du respect des libertés publiques. Ils n’ont pas leur langue dans leurs poches. Boni Yayi, son mentor, en sait quelque chose.

16-02-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)