Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Opter pour la diversification des cultures

Principale culture de rente du Bénin depuis des décennies, le coton fait l’objet d’une attention soutenue de la part des pouvoirs publics. Chaque année, dès le lancement de la campagne agricole, les petits plats sont mis dans les grands pour que les objectifs liés à la production soient atteints en quantité comme en qualité. Lorsqu’il arrive que des grains de sable empêchent la machine de tourner à plein régime, cela est vécu comme un cauchemar aussi bien par les producteurs que par les agents d’encadrement dont la mission est de maintenir cette filière agricole dans son statut de fleuron. Le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche en a fait son centre d’intérêt de même que la Société nationale pour la promotion agricole (Sonapra).
Cette importance accordée à la filière coton fait que toutes les autres cultures d’exportation sont les parents pauvres des préoccupations du gouvernement. La débauche d’énergie consacrée chaque année à la promotion du coton érode considérablement la part d’attention à accorder aux autres filières agricoles non moins dignes d’intérêt. Mieux, la promotion de l’or blanc s’est incrustée dans les esprits des dirigeants à telle enseigne que ces dernières années, tout le gouvernement s’est lancé dans une vaste entreprise de dynamisation de la filière. Pendant ce temps, les autres secteurs agricoles laissés-pour-compte n’ont résisté que grâce aux paysans qui ont refusé de se laisser embarquer dans l’aventure du coton.
Si on ne peut dénier au gouvernement le droit de se consacrer à l’essor d’une culture de rente, on peut néanmoins décrier le fait que les autres filières agricoles ne bénéficient que d’une attention subsidiaire. En outre, puisque la culture du coton est concentrée dans la partie septentrionale, d’autres filières peuvent être développées au centre et dans la partie méridionale du pays. Le cajou et l’ananas par exemple sont indiqués pour combler ce vide. Si cette politique de diversification était mise en œuvre, les produits agricoles made in Bénin gagneraient en notoriété à l’étranger et les caisses de l’Etat de même que les poches des producteurs s’en porteraient mieux. La sagesse recommande d’ailleurs qu’il faut avoir plusieurs cordes à son arc.
Dimanche dernier à Banikoara, le chef de l’Etat a procédé au lancement de la campagne pour la commercialisation du coton graine au titre de l’année agricole 2015-2016. Pendant cette période, les experts du ministère en charge de l’agriculture et ceux de la Sonapra sont appelés à engager la réflexion en vue de sélectionner d’autres cultures de rente à promouvoir en même temps que le coton. Dès la saison prochaine, ce projet pourrait voir le jour. C’est évident que le coton nourrit son homme. Les autres cultures le feraient davantage si elles bénéficiaient d’un meilleur suivi. En plein XXIème siècle, au moment où le Bénin se positionne dans la sous-région comme fournisseur de matériels agricoles modernes, le gouvernement a tout intérêt à œuvrer pour la diversification des filières agricoles. La terre ne ment pas, dit-on. Pourquoi ne pas en tirer le maximum de richesses ?

18-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Les paradigmes de l’espérance !
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’Afrique, un continent pauvre mais, grâce à ses atouts, un continent d’avenir. Ça, le Pape François en est convaincu. Et, au tréfonds de son cœur, (...) Lire  

Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
Kakpo Florent, Ahouandjinou Séraphin, Montcho (...)
17-05-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la femme
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : 4 en liste, 3 sur la piste !
15-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le péril du vieux pont
15-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dialogue et accord durable !
14-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Vers un nouveau pacte social
14-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chantier pour Hercule !
9-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Unamab avait tout faux !
7-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les coupables à la barre
7-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un signal fort !
3-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le report de trop
3-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Transhumance à problèmes
2-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les attentes du Ravip
2-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Année sauvée mais…
30-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Année sauvée mais…
30-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude !
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1320

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)