Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Où sont passées les candidatures féminines ?

Face à la panoplie de candidatures annoncées pour la présidentielle de 2016, les femmes ont perdu leur latin. Celles que l’on retrouve sur le terrain, spécialisées dans les louanges, les chants et danses s’adonnent allègrement à leur besogne. Alignées derrière les hommes, elles font figure d’animatrices en chef au cours des rencontres et meetings organisés un peu partout sur l’ensemble du territoire national. A défaut de faire le bonheur de leurs homologues qui se font désirer quant à leur participation à cette consultation électorale, les femmes ont tôt fait d’épauler les hommes qui sollicitent leurs services. A moins de quatre mois de ce rendez-vous électoral, aucune candidature féminine n’est encore annoncée.
Habituée de ce scrutin depuis 2001, Marie-Elise Gbèdo, la première femme béninoise à briguer la magistrature suprême est à la recherche de ses marques. Elle a d’ailleurs fait savoir son indignation quant au peu d’intérêt accordé à ses ambitions présidentielles. Ne se retrouvant pas dans le lot des personnes auxquelles font recours les Béninois pour les diriger, elle n’est pas allée du dos de la cuiller pour fustiger cet état de choses. Les milliers de personnes rassemblées au stade René Pleven lors de la cérémonie d’ouverture de l’édition 2015 de l’Université de vacances du Parti du renouveau démocratique (Prd) en ont eu pour leur compte. Il a fallu cette boutade pour que sa candidature soit enfin suscitée. Depuis, plus rien.
Non seulement aucune femme n’a déclaré jusqu’ici son intention de déposer sa candidature pour la présidentielle, mais sur le terrain, il n’y a pas d’actes posés qui renseignent sur leurs intentions. Pendant que les hommes désireux de diriger le Bénin dès le 6 avril prochain se jettent corps et âme dans la bataille, les femmes brillent par leur silence. De leur côté, on ne dénombre ni tournées, ni opérations de charme, ni des participations remarquées à des manifestations grand public. Après l’incendie de Tokpa, pendant que certains candidats se sont rués sur les lieux du drame pour exprimer leurs compassions aux victimes dans la perspective d’obtenir la sympathie de celles-ci, ce fut un calme plat du côté des femmes présidentiables.
Ni Marie-Elise Gbèdo, ni Célestine Zanou qui ont l’habitude de représenter la gent féminine à ce type d’élection ne semble se décider à engager les grandes manœuvres. C’est vrai que jusqu’à présent, aucune des deux n’est parvenue à séduire les Béninois au point de faire un score honorable. Cette raison justifie peut-être les hésitations du moment. Mais il faut bien un jour ou l’autre qu’une femme en arrive à venir à bout des pesanteurs sociologiques. Un peu partout dans le monde, des femmes leaders émergent et dirigent des Etats. Le Liberia a donné l’exemple en Afrique. Ce n’est donc pas exclu qu’une Béninoise parvienne à se faire élire à la tête de l’Etat. C’est un combat de longue haleine qui n’admet ni relâchement, ni découragement.

25-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Vivres détournés et indignité !
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Je préfèrerais ne pas y croire. Mais, depuis quelques jours, l’information a dépassé l’étape de rumeur. Pour détournement de sacs de riz affectés aux (...) Lire  

Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Les ennemis de la (...)
1er-12-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La bombe à retardement
29-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’appel de Léhady Soglo
28-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Viol en crescendo !
27-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser les fêtes identitaires
27-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)