Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Péages versus péripéties !

Ça gronde et ça s’excite pour des tarifs révisés. Depuis des jours, les tarifs aux différents postes de péage ont été multipliés par deux et la polémique enfle. Morosité aidant, les nouveaux montants enflamment la République et les dirigeants sont accusés de tous les péchés d’Israël. Adepte de mesures et de réformes qui pompent les poches, l’insensibilité du régime en place est mise en exergue par ses détracteurs.
Seulement, l’avenir embarrasse celui qui méconnaît le passé. Sans aucun doute, les usagers de la route inter-Etats Cotonou-Parakou se rappellent toujours, comme hier, que pendant plusieurs années, pour se rendre au nord, ils étaient obligés de faire un contournement par Porto-Novo, Dangbo puis Adjohoun. Aujourd’hui, heureusement, le calvaire sur les voies Lokossa-Abomey et Cotonou-Parakou jadis totalement impraticables est un vieux souvenir. La carburation en surplus pour de contraignants contournements, un supplice que nul ne veut revivre. Même les amnésiques reconnaissent qu’à l’époque, en plus de tous les désagréments, il fallait également composer avec la fatigue, une insécurité permanente et pas mal d’accidents.
Alors, de deux choses, l’une. En lieu et place des vicissitudes d’hier sur nos routes, je serais surpris que les voyageurs et les transporteurs, s’ils en avaient eu le choix, n’auraient pas préféré payer les prix actuellement exigés aux différents postes de péage. Certes, la vie est dure et débourser un kopeck de plus que d’habitude ne fait plaisir à personne. Mais, quand sur la balance, ils ont une tonne de péripéties sur un court périple contre un peu plus d’argent à débourser, le choix est vite fait.
C’est dire qu’a priori, aucun Béninois lucide ne devrait rechigner à s’acquitter de sa contribution pour la construction et la réfection des infrastructures routières. Et parlant des tarifs exagérés, ils n’ont certainement pas été fixés sans, au préalable, une étude et surtout la prise en compte du contexte économique difficile. Bien vrai, aucune explication ne fera oublier aux Béninois que les temps sont durs. Mais, quand en même temps, le pays nous appelle à songer au développement de nos axes routiers, il ne reste qu’à prendre notre courage à deux mains pour un sacrifice qui, forcément, à l’avenir, sera profitable à la Nation.
En définitive, la révision à la hausse des prix aux différents postes de péage ne vise qu’à éviter le triste souvenir des routes à l’instar de celle d’Akassato-Bohicon. Et pour que de pareilles situations ne se répètent dans le futur, il y a un prix à payer. Qu’on le veuille ou non, il secouera les bourses. Mais, plutôt qu’une longue et agonisante souffrance physique et morale à emprunter les routes de la mort, et un piteux héritage laissé à nos enfants, acceptons de bon cœur de faire l’ultime effort pour donner du sens à la jarre trouée de Guézo.
Sinon, si on ne le fait pas, qui le fera à notre place ? D’ailleurs, comme un proverbe chinois le dit, si nous voulons être heureux jusqu’à la fin de nos jours, aidons les prochaines générations. Toutefois, je veux bien croire à une gestion transparente et à l’obligation permanente de compte rendu. Pour soulager les peines des populations et leur donner de bonnes raisons de ne plus rechigner, c’est un devoir et il faut le faire.

10-07-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Quelle échéance pour la Cité ministérielle ?
23-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est la saison du lancement des grands travaux. Après deux ans et demi d’exercice du pouvoir, Patrice Talon est plus que jamais déterminé à marquer (...) Lire  

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag !
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)