Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Pour un Hadj sans tribulations

C’est le cinquième pilier de l’Islam. Et tout musulman rêve d’accomplir ce rite au moins une fois dans sa vie. Qu’importe le montant à débourser, les musulmans sont prêts à tous les sacrifices et privations pour effectuer le Hadj. Chaque année, ils sont des dizaines de milliers à se retrouver sur les lieux saints de l’Islam pour vivifier leur foi. De tous les coins du monde, ils affluent en Arabie Saoudite pour ne pas se faire conter cet événement annuel qui vaut son pesant d’or dans les rangs des croyants. Les Africains en général et les Béninois en particulier ne sont pas du reste dans cette croisade pour la sainteté. Si ailleurs, les candidats au Hadj accomplissent le voyage dans la plus grande sérénité, d’autres par contre connaissent des tribulations, avant de se retrouver en Arabie Saoudite dans le meilleur des cas.
Depuis plusieurs années, les pèlerins béninois vivent le martyre et seuls les plus chanceux effectuent le voyage non sans peine. Chaque année, c’est la même galère. Regroupés la plupart du temps à la mosquée centrale de Zongo ou à l’aéroport international Bernadin Cardinal Gantin de Cotonou, les nationaux, exposés aux intempéries et à toutes sortes d’incommodités, voient défiler les jours avec l’espoir d’apercevoir à terme la lueur qui annonce le bout du tunnel. Dépités et désemparés, ils retournent dans leur communauté, le cœur meurtri par la double peine d’avoir été abusés et de voir partir en fumée les économies de toute une vie. Ce spectacle désolant des candidats au Hadj criant au désespoir alimente les polémiques chaque année. Le gouvernement précédent a cru bien faire en mettant sur pied le Haut commissariat au pèlerinage. Là encore, la mayonnaise n’a pas pris.
Une certaine assurance a commencé par naître dans les rangs des musulmans lorsque le ministère des affaires étrangères a pris ce dossier en main. Certes, les récriminations n’ont pas baissé pour autant, mais l’organisation de ce périple particulier a pris une nouvelle dimension avec l’implication active du gouvernement. Depuis l’année écoulée, les choses sont devenues un peu plus sérieuses avec l’installation d’une base de données, toujours au ministère des affaires étrangères, qui enregistrait au quotidien, la liste des candidats au Hadj en règle. Les convoyeurs durent alors se rendre à l’évidence qu’il leur fallait changer de fusil d’épaule pour ne pas se voir éjectés du système. Malgré cela, ce dispositif reste à parfaire pour éviter que les musulmans béninois se fassent duper par de prétendus convoyeurs. Actuellement, une délégation béninoise se trouve en Arabie Saoudite pour mener les démarches pour le compte des pèlerins afin que leur séjour à la Mecque se déroule dans de bonnes conditions.
Le comité interministériel en charge de l’organisation de ce pèlerinage et le secrétariat permanent du Hadj par intérim se sont mis très tôt à l’œuvre. Ceci pour limiter les dégâts de dernière heure. Il reste maintenant qu’une campagne intensive de sensibilisation soit menée dans toutes les contrées du pays pour éviter que les candidats au Hadj ne confient leurs sous à des vendeurs d’illusions ou à des convoyeurs non agréés qui ont du mal à caser leurs clients au moment opportun. Si la bonne information n’est pas livrée à temps à qui de droit, le système mis en place par la commission interministérielle aura beau être pertinent, des pèlerins, surtout ceux en provenance du Bénin profond courent le risque d’être laissés en rade comme à l’accoutumée. Certes des avancées notables ont été enregistrées dans l’organisation du Hadj. Le plus dur, c’est de maintenir le cap, pour que cette année, en août prochain précisément, le Hadj ne soulève pas autant de vagues que d’habitude.

22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)