Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Rivaux jusqu’au bout !

Finalement, Eric Houndété et Emmanuel Golou ne seront pas candidats à la présidentielle du 28 février 2016. A leur corps défendant, les deux compagnons d’infortune ont dû abandonner leurs rêves légitimes sur les rives de l’Union fait la nation (Un) avant de prendre le large. Si Golou a réduit ses ambitions de présidentiable à l’étape de projet, des suites du verdict surprise de l’Un, Houndété a néanmoins franchi le Rubicon avant de faire demi-tour. Libérés du stress de la quête du pouvoir, ils ne sont pas moins emballés dans la fièvre de la présidentielle. La guerre psychologique qu’ils se sont livrés des mois durant au sein de l’Un dans le but de ravir la vedette l’un à l’autre a creusé davantage le fossé entre eux.
Premier à annoncer les couleurs, Emmanuel Golou, président du parti social démocrate, a pris fait et cause pour un autre candidat, Sébastien Ajavon, opérateur économique de son état. A peine s’est-il prononcé, qu’il a pris son bâton de pèlerin pour investir son Couffo natal, fief de son parti, afin d’entretenir ses militants, sur les tenants et aboutissants de son choix. La liberté accordée aux militants de l’Un dont le Psd est membre par ailleurs, de désigner pour le 1er tour, le candidat de la rupture qui convient le mieux à leurs aspirations, avant que des directives plus précises ne soient données au second tour, n’est pas de son goût. C’est pour cela que très vite, il a orienté les siens vers son candidat à qui il promet une victoire certaine.
Après le retrait de sa candidature, Eric Houndété a par contre jeté son dévolu sur le premier ministre candidat. Le spécialiste des questions orales et écrites au gouvernement, ardent défenseur de la veuve et de l’orphelin, a sans doute surpris en s’alignant derrière le dauphin de Boni Yayi, dont il a combattu inlassablement le régime ces dix dernières années. Chez nous, la politique a ceci de particulier qu’il ne faut jamais jurer de rien, car du jour au lendemain, des camps antagonistes peuvent se retrouver autour d’une même cause, comme si le passé n’avait jamais existé. Le vin est tiré et Houndété, figure emblématique du parti Force clé, l’a déjà bu jusqu’à la lie. Il ne lui reste plus qu’à mouiller le maillot.
Ces deux figures publiques qui ont été de véritables adversaires au sein de l’Un ces derniers mois se livrent maintenant une guerre ouverte au-delà de l’espace de ce bloc politique. Chacun ne jure que par son candidat qu’il estime être le mieux à même d’incarner la véritable rupture. Nul doute qu’ils ont tous deux un goût prononcé pour la compétition. Ce n’était pas exclu qu’ils s’alignent tous deux derrière un seul candidat, eu égard à l’idéal qui fut le leur, à l’Un. Mais le réalisme politique et la défense de leurs intérêts personnels ne permettaient pas cette union des forces. Au soir du scrutin, les électeurs fixeront ces deux protagonistes quant à leur véritable intention qui est de se retrouver du côté du vainqueur. Le match entre ces deux rivaux s’annonce palpitant.

8-02-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)