Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Soif d’alternance

Les Béninois ont soif d’alternance et l’ont clairement signifié le dimanche 6 mars dernier à l’occasion du 1er tour de l’élection du président de la République. A une écrasante majorité, les électeurs ont accordé leurs suffrages aux candidats de la coalition dite de la rupture. Ceux-ci ont tôt fait d’officialiser l’existence de leur regroupement dès le lendemain de la proclamation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle. Patrice Talon, le porte-flambeau de ce nouveau bloc politique qui a le vent en poupe va défendre les couleurs de son groupe au second tour face à Lionel Zinsou porté par Boni Yayi et son régime. Sur papier, la messe est déjà dite.
Le besoin de changement est si manifeste que les populations n’ont pas manqué d’exprimer leur joie après la sentence de la Cour. Pour une fois qu’ils sont en phase avec leurs institutions, les Béninois l’ont fait savoir et veulent par la même occasion que cette communion dure. Mais pour l’instant, ils ont l’esprit préoccupé par le second tour du scrutin prévu pour dimanche prochain. La campagne électorale qui a timidement démarré hier offrira donc l’occasion aux deux candidats qualifiés pour le sprint final de mesurer leurs forces. Celui qui aura réussi à ravir la vedette à l’autre conduira les destinées du Bénin pour les cinq années à venir. Le jeu en vaut la chandelle et Patrice Talon, tout comme Lionel Zinsou, est déterminé à remporter la victoire.
Au vu du comportement électoral des Béninois depuis un peu plus d’un quart de siècle, il est fort à parier qu’il sera difficile au premier ministre de renverser la vapeur. Bien qu’arrivé en tête au premier tour, il est le candidat qui fait face à toutes les difficultés. Contrairement au premier tour où il a bénéficié de soutiens conséquents, la tendance s’est inversée au profit de son challenger. Esseulé, fui par les acteurs politiques il y a encore quelques semaines, Patrice Talon capitalise aujourd’hui des soutiens de taille. En file indienne, la quasi totalité des candidats recalés pour le second tour font maintenant route avec lui. A moins d’un tsunami, il est quasiment assuré d’être le prochain locataire du palais de la Marina.
Hormis la parenthèse Nicéphore Soglo, le besoin d’alternance a toujours été vif chez les Béninois après une décennie. Mathieu Kérékou et Boni Yayi ont bénéficié de ce penchant du peuple pour des hommes qui incarnent l’alterannce. En 2006, personne ne pouvait résister à Boni Yayi. Tout comme Adrien Houngbédji qui a enterré ses ambitions face au candidat du changement, Lionel Zinsou court le gros risque de voir ses rêves partir en fumée au soir du 20 mars prochain. Ce n’est pas que les Béninois en ont après lui. Il fait simplement les frais d’un régime qui, durant toute une décennie, n’a pas réussi à déchaîner l’espoir. A moins d’un miracle, les carottes sont cuites pour le chantre de la continuité.

16-03-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)