Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Talon dans l’antre des Soglo

Cette rencontre tombe à pic. Patrice Talon au domicile des Soglo. C’était dans la soirée du dimanche 29 janvier dernier. Contrairement à son prédécesseur qui aurait ameuté la presse, Patrice Talon a rendu visite à son aîné qui a occupé les plus hautes fonctions de l’Etat avant lui dans la plus grande discrétion. Un honneur et un privilège renouvelés pour ses hôtes habitués à recevoir dans leurs murs d’illustres personnages. Cette visite de courtoisie, qui n’a rien d’anodin, intervient à un moment où le fils aîné de la famille, par ailleurs maire de la ville de Cotonou, a maille à partir avec le préfet du Littoral. Depuis sa nomination, Modeste Toboula prend de haut le seul maire de sa juridiction administrative, avec qui il devrait développer des rapports de tutelle apaisée, comme le font les préfets depuis un peu plus d’une décennie que le processus de décentralisation a été remis sur les rails. Mais lui n’entend pas les choses de cette oreille.
Depuis que Modeste Toboula a pris ses quartiers à la préfecture du Littoral, Léhady Soglo souffle le chaud et le froid. Le préfet qui éprouve manifestement du plaisir à faire des reproches incisifs au maire et à le dénigrer au point de le confondre à l’un de ses subalternes, s’enferme avec opiniâtreté dans sa logique. Etant un des commis du chef de l’Etat, il n’a d’initiatives que les instructions qu’il reçoit de sa hiérarchie. L’opinion ne s’est donc pas embarrassée pour estimer qu’il est en mission commandée. Les tirs nourris quasi quotidiens dont il accable la municipalité ont pour but d’abattre la cible désignée, Léhady Soglo. Ce dernier, se sentant exposé, prend son mal en patience. A la dernière « provocation » du préfet qui a pris des allures d’attaques personnelles, le maire de Cotonou a fait l’effort de ne pas nourrir davantage la polémique, en s’élevant, non sans peine, au-dessus de la mêlée.
La visite du chef de l’Etat au couple Soglo qui intervient dans ce contexte de guerre froide n’est pas innocente. Même si rien n’a filtré des échanges qui se sont d’ailleurs déroulées dans une ambiance conviviale, la démarche de Patrice Talon tend à réchauffer les liens entre lui et Nicéphore Soglo et par ricochet, toute la famille. Pour qui connaît Soglo père et son épouse, il est évident qu’ils ne verraient pas d’un bon œil cette cabale contre leur fils. Et Patrice Talon qui ne souhaiterait pas entretenir à son tour des relations conflictuelles avec ses hôtes du quartier les cocotiers était allé sauver les meubles. Encore que le maire de Cotonou était bel et bien présent à la rencontre à laquelle il a participé de bout en bout. Indubitablement, outre les échanges de civilités et les autres points à l’ordre du jour, les relations conflictuelles savamment entretenues par le préfet avec le maire ont été évoquées.
Il y a fort à parier que Nicéphore Soglo et son épouse voudront obtenir du chef de l’Etat que le préfet soit remis sur le droit chemin. L’intérêt des populations de la commune de Cotonou qui ont porté en majorité leurs suffrages sur la liste ayant porté Lehady Soglo à la tête du Conseil municipal ne réside pas dans les conflits perpétuels entre la commune et l’autorité de tutelle. Les intrigues politiques, si elles ne peuvent être mises de côté au profit de l’essentiel, ne sont pas des raisons suffisantes, parce qu’égoïstes, pour vicier indéfiniment l’atmosphère. L’intérêt général recommande que le préfet et le maire collaborent, chacun dans les domaines de sa compétence, pour le bien de tous. Mais aujourd’hui, Lehady Soglo est traité comme un pestiféré par un préfet. Par cette visite, Patrice Talon fait profil bas et se rapproche des Soglo. Reste à savoir si cette rencontre aura un impact du côté du préfet.

1er-02-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir !
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction
En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1170

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)