Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Test de maturité pour Léhady

Léhady Soglo a un goût prononcé pour les alliances politiques. Depuis qu’il a été coopté à la tête de la Renaissance du Bénin en septembre 2010, au lieu de faire cavalier seul, il a toujours privilégié les concertations avec les autres forces politiques en vue de coalitions circonstancielles. Cette recette ramenée à chaque période électorale et qui semble prospérer avec des fortunes diverses est encore prisée par ce chef de parti pour le scrutin présidentiel du 28 février prochain. Apparemment, sa participation à la présidentielle de 2006 sous la bannière de son parti dirigé en ce temps par Rosine Soglo lui a laissé un goût amer. Raison pour laquelle il ne jure que par les alliances.
Membre fondateur de l’Union fait la nation, il dut s’aligner, avec sa formation politique, derrière le candidat de ce bloc à la présidentielle de 2011. La suite, on la connaît. Quatre ans plus tard, à l’approche des législatives, il convola de nouveau en justes noces, cette fois avec le Réveil patriotique de Janvier Yahouédéou. Le voilà encore emmêlé dans des liens avec une alliance surprise dite « républicaine » aux côtés des Forces cauris pour un Bénin émergent et du Parti du renouveau démocratique. Sur ce coup, le jeu en vaut la chandelle. Il s’agit de la présidentielle de 2016 qui retient toutes les attentions. Mais contrairement aux scrutins antérieurs, où Léhady Soglo a bénéficié du soutien de ses géniteurs de qui il a hérité le parti, il devra batailler dur cette fois pour se tirer d’affaire.
Son premier handicap, Nicéphore soglo, ancien président de la République, qui a par ailleurs dirigé la ville de Cotonou pendant 12 ans avant de lui passer la main. Malgré le poids de l’âge, il jouit d’une grande estime auprès des militants du parti et l’opposition ouverte qu’il manifeste au choix de son fils pour la présidentielle de 2016 est un os dans la gorge de celui-ci. Pourtant, depuis qu’il s’est aventuré sur le terrain politique, le maire de Cotonou a toujours marché sur les traces de son père avant de prendre le large il y a quelques jours. Un malheur ne venant jamais seul, Léhady Soglo expérimente aussi dans son fief, la rage de vaincre des autres candidats en lice pour cette élection, notamment Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Pascal Irenée Koupaki et Abdoulaye Bio Tchané.
Tous ces prétendants à la magistrature suprême croient dur en leurs chances de succès. L’attelage Fcbe-Prd-Rb, reçu comme une gifle, galvanise chacun d’eux dans son ambition de ravir la vedette à l’autre. Face à tant de défis concentrés sur la seule ville de Cotonou, que peut Léhady Soglo, qui a déjà mordu la poussière il y a tout juste un an aux législatives ? S’il a pu reprendre du poil de la bête aux municipales, l’engagement de son père qui lui fait tant défaut actuellement, fut déterminant. Mais il a fait son choix en toute connaissance de cause et devra prouver à ses partenaires politiques, au soir du scrutin, qu’il maîtrise son terrain. C’est un challenge qu’il est obligé de gagner. A tout prix.

3-02-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la femme
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : 4 en liste, 3 sur la piste !
15-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le péril du vieux pont
15-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dialogue et accord durable !
14-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Vers un nouveau pacte social
14-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chantier pour Hercule !
9-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’Unamab avait tout faux !
7-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les coupables à la barre
7-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un signal fort !
3-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le report de trop
3-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Transhumance à problèmes
2-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les attentes du Ravip
2-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Année sauvée mais…
30-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Année sauvée mais…
30-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1320

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)