Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Un défi pour la police

Le mercredi 11 mai dernier, la faramineuse somme de 1 milliard 200 millions disparaissait du véhicule de transport de fonds de la société 3S. Un mois et demi après ce hold-up spectaculaire survenu en plein jour dans la ville de Cotonou, le mystère reste entier. Le cerveau présumé de l’opération et ses complices courent toujours. Il faut craindre au fil des jours et des semaines que cette affaire soit classée comme beaucoup d’autres qui n’ont pu être élucidées. Même si ce vol orchestré de main de maître par des professionnels n’a pas occasionné de pertes en vie humaine, le montant soustrait du véhicule de transport de fonds est suffisamment élevé pour que la police s’investisse dans cette affaire afin de la tirer au clair.
Si d’aventure, plus rien ne bouge du côté des enquêtes, ce serait un immense camouflet pour la police judiciaire, qui aurait montré ses limites dans le dénouement de cette situation. L’image que le Bénin aurait projeté auprès des potentiels investisseurs ne lui serait profitable en aucune manière. Par ces temps où la relance de l’économie est une priorité pour le gouvernement, il faudrait que toutes les conditions d’attractivité soient réunies. Si déjà les opérateurs économiques locaux ont du mal à sécuriser leurs investissements et à faire fructifier leurs affaires, qu’en sera-t-il des étrangers qui pourraient être intéressés par notre pays ? La sécurité est un facteur essentiel dans tout pays pour le développement du secteur privé. A défaut de prévenir les attaques, les forces de l’ordre devraient tout mettre en œuvre pour décourager les délinquants après la commission des forfaits.
Le secteur privé est primordial dans la construction de toute économie. Pourvoyeurs de richesses et créateurs d’emplois, les opérateurs économiques doivent bénéficier de toutes les sollicitudes possibles pour monter en grade dans leurs business. En effet, ce sont eux qui apaisent quelque peu la tension sociale en offrant des emplois aux forces vives. Mieux, les taxes et impôts auxquels ils sont assujettis contribuent dans une bonne proportion au renflouement des caisses de l’Etat. Lorsqu’un territoire est attractif et sécurisant pour les opérateurs économiques, ils s’y établissent. Cela contribue naturellement à la détermination du Produit intérieur brut (Pib) qui est un indicateur qui reflète l’activité économique interne d’un pays au cours d’une année. Ce ne sont donc pas les arguments qui manquent pour que les forces de l’ordre s’activent pour retrouver la trace des braqueurs de la société 3S.
Qu’une telle somme puisse disparaitre de la ville de Cotonou sans traces est déroutant. Que les enquêtes piétinent comme cela des semaines après que le vol a été commis laisse perplexe. Quel est donc le dispositif sécuritaire mis en place pour ceinturer la ville de Cotonou et ses environs immédiats ? Encore que les auteurs de ce forfait ne peuvent pas se volatiliser aussi facilement dans la nature sans laisser des indices susceptibles de retrouver leurs traces. Tout compte fait, la police a du pain sur la planche. Pour ne pas faire des émules dans le rang des braqueurs, les éléments chargés de cette enquête ont un défi à relever : démanteler le réseau qui a opéré le 11 mai dernier. Il y va de l’image du Bénin et de celle de sa police.

21-06-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne !
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Rembourser les fonds …messieurs !
16-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La tournée présidentielle
14-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le péché du faucon
14-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La carte anti corruption !
9-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Les taxis de l’illusion !
8-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Talon en patron !
7-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Fermer la parenthèse Ajavon !
3-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Des urgences malgré la cocaïne !
2-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Choix vital pour l’UN !
31-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mandat de transition !
27-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Tous les médecins à l’hôpital
26-10-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Carton jaune pour Lafia et Azannai !
26-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : La réformette anti Pollution !
24-10-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 870

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)