Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Un projet avorté ?

Les pouvoirs publics sont restés muets sur le sujet. Initiateur du projet de répression des véhicules polluants, le ministère du cadre de vie semble avoir jeté l’éponge. Il y a quelques mois, en faisant part de leur intention de mener une lutte sans répit contre ce phénomène, José-Didier Tonato et ses collaborateurs donnaient l’impression de s’être suffisamment préparés pour conduire cette opération à terme. Le ton était ferme, à la limite menaçant. Dans la foulée, une liste de garages agréés avait circulé et les propriétaires de voitures étaient priés de faire le nécessaire pour contrôler l’état de leurs engins avant une date déterminée. Les contrevenants à cette mesure s’exposaient à des amendes. A l’annonce de la nouvelle, les naïfs avaient tôt fait de croire que le gouvernement était enfin décidé à protéger l’environnement des émissions de gaz qui s’échappent des moteurs. Mais, ils durent se rendre à l’évidence qu’ils ont été menés en bateau.
A l’époque, tout indiquait qu’il s’agissait d’une mesure prise sur un coup de tête. L’intention était louable mais la décision n’avait pas été bien mûrie, tant elle péchait à bien d’endroits. Primo, le Centre national de sécurité routière (Cnsr) habilité à effectuer les visites techniques périodiques auxquelles les véhicules à 4 roues et plus sont soumis joue déjà le rôle attendu de la part des garagistes. Un véhicule défaillant au moment du contrôle est appelé à prendre la direction du garage et revenir une seconde fois au contrôle avant d’être admis en circulation. Du coup, contraindre les propriétaires de voiture à s’attacher les services des garagistes figurant sur la liste du ministère avait l’air d’une publicité déguisée. On peut faire appel au garagiste de son choix pourvu que le véhicule réponde aux critères attendus au moment de la visite technique.
Secundo, la liste des garages rendue publique a été contestée par les garagistes eux-mêmes qui ont cherché à comprendre les mobiles qui ont concouru à leur sélection. La fronde qui s’en est suivie a visiblement porté ses fruits puisque très vite cette parenthèse a été fermée. La liste a été retirée de la circulation comme si elle n’avait jamais existé. Tertio, la répression prévue pour démarrer à une date donnée n’a jamais connu un début d’exécution. A ce jour, les véhicules polluants continuent de circuler allègrement, comme si de rien n’était. L’environnement subit toujours les attaques répétées des pollueurs qui, malheureusement, ne sont soumis à aucune amende. Cette opération de répression annoncée bien avant celle de libération des espaces publics est rangée aux oubliettes comme s’il y avait mieux à faire.
Le constat sur nos axes routiers est toujours déplorable. Il n’est pas rare de voir des nuages de fumée nocive s’échapper des pots des véhicules sans que les auteurs ne soient punis. Ceux qui font l’effort de bien entretenir leur véhicule pour ne pas polluer l’environnement peuvent être découragés par le refus des pouvoirs publics de sanctionner les contrevenants. Il serait heureux que le ministère du cadre de vie redonne vie à ce projet avorté et tienne compte cette fois des éléments qui ont bloqué sa mise en œuvre. Ce travail de salubrité publique doit être engagé sans délai pour qu’enfin les comportements respectueux de l’environnement soient partagés par les automobilistes. Le ballon d’essai n’a pas prospéré. Rectifier le tir pour enfin atteindre les objectifs escomptés, tel doit être l’une des préoccupations majeures du ministre Didier-José Tonato.

22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)