Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Une Bible pour Talon

Le geste est simple, grave, mais lourd de sens. A son successeur, Boni Yayi a offert une Bible. Loin des caméras, retranchés avec un petit groupe dans la salle d’audience de la présidence de la République, après les civilités d’usage dignes d’une cérémonie de passation de charges, les plus élevées de l’Etat, soit dit en passant, l’ex locataire du palais de la Marina a apporté sa touche au cérémonial. Dans les affaires de celui qui a pris depuis hier les destinées du Bénin pour les cinq prochaines années, figure une Bible. Un document religieux qui a traversé les âges mais dont le contenu reste toujours d’actualité. En lieu et place d’un présent ordinaire comme un tableau ou une œuvre d’art, Boni Yayi propose à Patrice Talon la méditation des Saintes Ecritures.
Les deux hommes d’Etat sont chrétiens, l’entrant catholique et le sortant évangélique. Ils ont donc une bonne connaissance des messages véhiculés par le livre saint. Lorsqu’on sait que la Bible oppose l’amour à la haine, le pardon à la vengeance, l’oubli aux ressentiments, la tolérance à la différence, il faut comprendre aisément que même sans ouvrir la bouche, Boni Yayi a formulé une précieuse requête à l’endroit de son successeur de qui il sollicite de rester dans de bonnes dispositions au cours de son mandat. La Bible est un précieux symbole qui témoigne a priori de la volonté du prédécesseur de Patrice Talon de tourner la page des années tumultueuses de leurs relations, naguère au beau fixe.
Les conditions particulières d’accession au pouvoir dans la ferveur populaire du nouveau chef de l’Etat sont en elles-mêmes une leçon de vie. Il y a tout juste quelques petites années, il était considéré comme le paria de la République. Si vengeance il devait y avoir, Patrice Talon l’a obtenue, lui qui tout seul, avec le soutien d’une poignée d’acteurs politiques, a mis en déroute la machine électorale des Fcbe qui, avec Boni Yayi aux commandes, ont dicté impitoyablement leur loi dans les urnes, dix années durant. La nature a su régler ses comptes et aujourd’hui, Patrice Talon, hier faiseur de rois, est aujourd’hui roi. Il n’y a pas plus douce vengeance que celle-là. A lui de savoir garder la tête sur les épaules pour ne pas verser dans les travers de règlement de compte.
Quatre années durant, le Bénin a vibré au rythme des querelles incessantes et tumultueuses entre ces deux ex-alliés. Ce temps est révolu et il faut aller de l’avant. Boni Yayi en se remettant sans doute en cause demande à Patrice Talon d’en faire autant, pour que le Bénin en sorte gagnant. Pour des chrétiens, quel ouvrage mieux que la Bible peut inciter au calme, à la retenue et à l’amour du prochain ? Boni Yayi a vu juste en prenant le soin de laisser en héritage ce précieux ouvrage à son successeur avant de s’éclipser. Un geste élégant qui invite à la conversion, au pardon, à la réconciliation et à la paix. C’est ce dont le Bénin a besoin pour un véritable nouveau départ.

7-04-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Grand test diplomatique pour Talon et quatre de ses pairs de la sous-région ! Avec les présidents Roch-Marc Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, (...) Lire  

Editorial : La cité ministérielle : à quelles (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA (...)
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
En toute sincérité : Infidélité dans le couple : (...)
13-10-2017, La rédaction
En vérité : L’Uac au défi de la modernité (...)
12-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
plume libre : Vent d’intoxication sur la CENA !
13-10-2017, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La maladie des hôpitaux publics
12-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’apport de la diaspora
11-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Résultats trompeurs ?
10-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un opposant pas comme les autres
9-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil de la minorité
2-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ravip, la carte de l’espoir !
2-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
29-09-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Les mal-aimés de l’école
26-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)