Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Une taxe pour booster le sport !

Plus de clubs professionnels, plus d’infrastructures sportifs et une jeunesse plus active. Aux balbutiements notés depuis des lustres en ce qui concerne ces différents défis, les Béninois peuvent se rassurer que le gouvernement Talon n’est pas insensible. Première et pertinente réponse, une taxe pour le sport imposée, au titre du budget de l’Etat exercice 2019, aux entreprises privées et publiques. Et pour ceux qui aiment les détails, 1 F sur 1000 du chiffre d’affaires hors Tva suffira, au bonheur des pratiquants du sport roi, du basket, du hand et de l’athlétisme. Du moins, pour l’instant, c’est une ingénieuse formule en faveur du développement du sport et une ambition politique qui se traduit dans les actes.
D’ailleurs, mine de rien, cette incitation au financement du sport aidera, non seulement, à créer des emplois mais également à mettre la jeunesse à l’abri de bien de vices. Ce qui est sûr, en toute chose, il y a un début et visiblement, celui qui consiste à faire une place de choix au sport est bien parti pour davantage révéler le Bénin dans certaines disciplines. Et puisque, au Bénin, le football est la plus grande des passions, alors, c’est aux jeunes de saisir cette aubaine qui leur est offerte par la formule « Taxe pour le sport ». Dans un contexte où les férus du cuir rond ruminent leur colère après la piètre prestation de leur équipe nationale, elle vient à point nommé. Reste donc désormais que chaque acteur concerné joue réellement sa partition.
D’abord, il y a le gouvernement qui, d’ores et déjà, pose les jalons pour l’avènement d’une industrie sportive mais qui ne devra pas faire l’erreur de se louper dans sa mission de suivi des engagements pris de part et d’autre. Car, une chose est de s’accorder, au vu et au su de tout le monde, sur une taxation mais l’autre chose, est que des esprits malins n’en arrivent pas à s’y soustraire par de fausses déclarations. En tout cas, si on n’y prend garde, rien n’est impossible. C’est pourquoi, il ne suffira pas de compter sur la bonne foi des entreprises mais envisager des mécanismes plus sophistiqués afin que ce qui revient de droit au financement du sport ne souffre pas d’astuces farfelues. Ensuite, si les violons sont réellement accordés et que la transparence est au rendez-vous, l’Etat ne jouera que son rôle de régulateur et passera, pour certainement s’investir mieux ailleurs, le relais du financement aux entreprises. Maintenant, a priori, qui injecte de l’argent pour un objectif à atteindre a forcément le pouvoir de décision.
Là, j’imagine déjà le remue-ménage que pourrait créer au sein des fédérations, la descente dans l’arène sportive des clubs sortis des entrailles de grosses boîtes. Mais bon, à la longue et c’est tant mieux, d’une pierre, le gouvernement fera deux coups en renvoyant définitivement les parasites qui tournoyaient surtout autour de la gestion du football à leurs chères études. Et quand on sait qu’une mission, c’est des moyens, on peut bien espérer que d’ici à là, avec cette ‘‘taxe pour le sport’’ que tout le peuple appelait de ses vœux, le Bénin n’aura plus besoin de changer l’appellation Ecureuils avant de se comporter dignement face à ses adversaires même les plus coriaces. Et s’il en est ainsi, ceux qui aiment le sport ne peuvent que se frotter les mains.

21-11-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)