Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Yayi et la méthode Houngbédji

Aujourd’hui plus qu’hier, Boni Yayi doit amèrement regretter l’échec de son poulain au perchoir. Adrien Houngbédji, l’homme qui, épaulé par une équipe déterminée, a réduit en cendres les espoirs brûlants des partisans du régime au pouvoir, fait maintenant parler de lui comme il sait si bien le faire. Au sommet de sa riche carrière politique à rebondissements, le leader des tchoco-tchoco refuse de se laisser marcher sur les pieds. Avec Adrien Houngbédji aux commandes du parlement, les lignes de démarcation entre l’Exécutif et le Législatif sont reprécisées et ne peuvent être franchies. Les récents événements l’attestent plus qu’il n’en faut. Si Mathurin Coffi Nago, malgré son prestigieux titre de Professeur titulaire des universités du Cames, a été une marionnette dans les mains du chef de l’Etat, Adrien Houngbédji, ex magistrat et avocat de profession, n’est pas disposé à adopter la même attitude. Bien au contraire !
Depuis son élection dans la nuit du 20 mai dernier, la deuxième personnalité de l’Etat ne se fait pas prier pour indiquer au président de la République que plus rien ne sera comme avant pour ce qui est des rapports entre le gouvernement et l’Assemblée nationale. Juriste de profession, légaliste à souhait, Adrien Houngbédji fait du respect du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs, un credo. Point de place aux immixtions et injonctions déguisées auxquelles l’opinion a été habituée ces huit dernières années. Avec lui, aucune limite ne saurait être franchie. Et les Béninois redécouvrent avec bonheur, du moins pour l’instant, que le parlement peut épauler le gouvernement, par les ratifications d’accords de prêts notamment, sans donner l’impression d’être à la solde du pouvoir.
Le chef de l’Etat qui pensait instrumentaliser l’institution parlementaire à sa guise est stoppé net dans son élan. Déjà, il avait cru devoir solliciter de la part de Adrien Houngbédji, l’interpellation par les services judiciaires du député Janvier Yahouédéou, qui a proféré à son endroit de graves accusations relatives à la gestion du scandale Icc services et consorts. Sur un ton ferme qui n’admettait aucune réplique avec à la clé une savante leçon de droit, Adrien Houngbédji a rejeté sans autres formes de procès cette curieuse demande présidentielle. Quelques semaines plus tard, le chef du gouvernement, nullement décontenancé, revient à la charge. A quelques exceptions près, il formule la même requête, cette fois à l’encontre de Barthélémy Kassa, son ex ministre aujourd’hui député. Si Houngbédji a fait mine d’enclencher la procédure parlementaire à ce niveau, il ne se refuse pas néanmoins le plaisir de livrer son état d’âme à ce sujet, sur la base d’un brillant exposé juridique qui a tout l’air d’une remontrance.
Indubitablement, Yayi fait les frais du retour de Houngbédji au perchoir. Nul doute qu’il aurait préféré le rebelle Nago à l’implacable Houngbédji. Le match ne fait que commencer et s’annonce palpitant.

11-08-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité ?
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas ?
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Concours de confirmation !
17-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Après la Suisse, à qui le tour ?
17-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un développeur pour Ouidah !
13-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une lutte oubliée ?
13-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le diktat des gros porteurs
12-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le meilleur pour le football
11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Hadj à l’horizon !
11-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
7-07-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Que le ballon roule !
6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le social au rang des priorités
6-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’héritage Psd en question !
5-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Sacré sursaut au Bepc !
4-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Prévisions pour 2018 !
3-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ouidah face à son destin
3-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rentrée en septembre !
29-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les bus de la mort
28-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A la Rb comme au Psd… !
28-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1020

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)