Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Yayi-Talon : un nouveau départ

Patrice Talon et Olivier Bocco effectuent leur come back. Absents du territoire national pendant trois longues années, parce que contraints à l’exil dans la capitale française, ces deux compatriotes devenus célèbres par la force des choses, songent enfin à faire le chemin inverse. Indexés à deux reprises par le chef de l’Etat, une première fois pour une tentative d’empoisonnement, une seconde fois pour atteinte à la sûreté de l’Etat, puis blanchis par la justice béninoise pour les mêmes motifs, ils sont désormais des citoyens libres d’aller et de venir où bon leur semble. Ce verdict inédit à l’actif de nos juridictions annonçait la fin de la chasse aux sorcières. Libérés de leurs ennuis judiciaires, les deux compagnons d’affaires n’ont pas un seul instant hésité à tenter la périlleuse aventure du retour au pays natal. « Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser », enseigne un adage.
Olivier Bocco, venu en éclaireur lundi dernier, a ouvert la voie à son mentor. Sans surprise, il a été soumis pendant plus de 2h d’horloge à des tracasseries policières à l’aéroport international Bernadin Cardinal Gantin de Cotonou. Malgré cette fausse note, le protégé de Patrice Talon a finalement rejoint son domicile encadré par une foule en liesse. Dans les prochains jours, ce sera le tour de son patron. Quel accueil lui sera réservé ? Subira-t-il les mêmes tracas que son prédécesseur ? Ou au contraire, passera-t-il incognito au niveau du contrôle des passagers ? Rien n’est moins sûr. Mais déjà, il faut se réjouir du fait que Olivier Bocco, l’ennemi public N°2 du régime puisse revenir dans son pays après avoir été accusé de tous les maux sans être inquiété.
Tout doucement, la page des relations conflictuelles entre le chef de l’Etat et Patrice Talon, son ancien homme de main se referme. Mais pour que le calumet de la paix soit vraiment fumé, les deux parties sont contraintes d’adopter des postures conséquentes. Au point où on est, la meilleure des choses serait que ni les anciens protagonistes, ni leurs proches ou sympathisants zélés ne reprennent du service. La paix a un prix. Il faudrait que les uns et les autres soient disposés à le payer. Mine de rien, aux temps forts de la crise, c’est tout le Bénin qui a été affecté par cette querelle de personnes.
Il est venu le moment pour les deux hommes de tourner la page. Autant que Patrice Talon, Boni Yayi a tout intérêt à passer à autre chose. Dans les jours, les semaines, les mois à venir, les faits et gestes à leur actif seront passés au scanner. Plaise au Ciel que les démons du passé ne se réveillent à nouveau !

13-08-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ !
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Une candidature pour le Bénin
13-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Obstinés malgré l’eau !
13-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Enième menace des eaux à Cotonou
12-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Centriste et Talonniste !
12-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Statut en quête d’opposants
11-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quand Gbadamassi célèbre Talon
7-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Pas de pitié pour les O% !
6-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un chantier inachevé
6-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Roulés dans la farine
5-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Subventionnés au grand jour !
4-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La Françafrique à la Macron !
31-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : A la merci des malfrats
30-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au royaume des incendies !
30-08-2017, Isac A. YAÏ
En vérité : Rb engagée, Rb dégagée !
29-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Remerciés en monnaie de singe
29-08-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1110

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)