Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Au fil fébrile de Bénin Télécoms !

Anarchique et explosive ! Elle l’était, avant le conseil des ministres du 21 juin, la situation à Libercom Sa. Dernier des réseaux Gsm encore actifs au Bénin, l’opérateur public s’est tristement distingué de ses concurrents privés par l’alignement de bilans négatifs. Accumulation de dettes injustifiable dans un secteur où ailleurs, l’Etat gagne énormément de milliards. Mais au Bénin, selon les états financiers de 2016, Libercom Sa, c’est 15 milliards pour les dettes avec 39 milliards de cumul des pertes des exercices précédents qui a absorbé le capital social qui est d’environ 30 milliards de Francs Cfa. Des chiffres à donner le tournis et qui faisaient même prendre, aux investisseurs invités à la rescousse, la poudre d’escampette.
Et donc, comme il fallait s’y attendre, depuis l’ouverture du capital de Libercom Sa en 2014, pas l’ombre d’un repreneur. Sinon, qui est fou pour investir dans un trou à avaler des milliards et où tout le monde savait que ça couvait des œufs pourris ? Alors, que l’Etat en vienne à prononcer une dissolution anticipée de Libercom Sa qui, d’ailleurs n’existait que de nom, n’est pas une surprise. Au contraire, les Béninois censés sont tentés de dire que ce fut long, ce verdict espéré en faveur d’une entreprise plutôt douée à enregistrer des pertes et qui ne demandait que sa propre mort dans l’espoir d’une résurrection et d’une vie dans un autre monde.
Egalement pas au mieux financièrement, Bénin Télécoms Infrastructures et Services n’ont pas échappé à la loi du réalisme gouvernemental. Comme Libercom Sa, Bénin Télécoms Infrastructures est frappé d’une dissolution anticipée avec le transfert d’actifs sains vers une société de patrimoine public.
Aussi, est-il question du transfert des infrastructures de téléphonie fixe de Bénin Télécoms Services vers ladite société. Toujours est-il qu’en vue d’une restructuration des Télécommunications au Bénin, il est requis la sélection d’un partenaire pour la gestion commerciale et la maintenance des équipements transférés à la société de patrimoine. Mais tout ça ne sera possible avant la sélection d’un partenaire stratégique pour une gestion de type privé de Bénin Télécoms services.
En clair, désormais, la fourniture de services de qualité sera assurée par une société de patrimoine public dont l’exploitation et la maintenance seront confiées à une société de gestion privée. Evidemment, la réussite de ces mutations se mesurera à l’aune du service fourni aux opérateurs Gsm exerçant au Bénin et au prochain positionnement sur le marché concurrentiel.
Mais avant, si tant est que le gouvernement, dans le cadre du Pag, s’est, dans le secteur du numérique, fixé comme objectifs de transformer le Bénin en une plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest, il est tout aussi impérieux que les réformes indispensables pour y arriver ne soient pas ‘‘le tombeau’’ du volet social. Toujours est-il qu’à Libercom Sa et Bénin Télécoms, la saignée a trop duré. Sans remords, il faut tourner cette triste page et, en lieu et place, souhaiter la bienvenue, à la ‘‘Restructuration’’ et à ses filleuls aux visages radieux et plus bienveillants. En somme, ‘‘restructuration’’ oui, mais des mutations en douceur et pour une télécommunication passionnante et plus bénéfique !

27-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Que diable reprochent-ils au boom démographique en Afrique ! D’abord, comme une pavée dans la marre, c’est le président Macron, en marge du sommet du (...) Lire  

Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité ?
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas ?
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Concours de confirmation !
17-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Après la Suisse, à qui le tour ?
17-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un développeur pour Ouidah !
13-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une lutte oubliée ?
13-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le diktat des gros porteurs
12-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le meilleur pour le football
11-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Hadj à l’horizon !
11-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Mariage pompeux !
7-07-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Que le ballon roule !
6-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le social au rang des priorités
6-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’héritage Psd en question !
5-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Sacré sursaut au Bepc !
4-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Prévisions pour 2018 !
3-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ouidah face à son destin
3-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rentrée en septembre !
29-06-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1020

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)