Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Belle famille sangsue !

C’est sans aucun doute un problème, un de plus, qui se pose aux couples. Des beaux-parents vivant au crochet du beau-fils, et cela arrive bien plus qu’on ne peut l’imaginer. Pour autant qu’ils symbolisent une partie de l’être aimé, on se doit de les adopter en même temps que l’on s’unit à sa moitié. Il s’en dégage bien entendu, une posture et des charges. Une sorte de report, sur le couple, de certaines des obligations du conjoint à l’égard de ses parents, obligations alimentaires a priori. Mais, il n’est pas dit que cela soit une chose aisée. Bien entendu, Il faudra contextualiser.
En fait, cela pose rarement problème, lorsque les conditions s’y prêtent et que celui à qui incombent la ou les charges, n’a point de raisons de s’en plaindre. A moins d’être le pire des avaries, c’est à cœur joie que l’on s’y adonne, ne serait-ce que pour en retour, récolter les lauriers et les honneurs. Quelqu’un a dit un jour qu’un beau fils que tout le monde accueille au seuil de la porte et que tout le monde raccompagne, est un beau fils qui assure.
Encore faut-il ne pas tomber sur une belle famille comme il y en a de plus en plus par ces temps qui courent. Une, qui en fait trop, qui ne se satisfait de rien et qui en veut toujours davantage. Là, précisément, savoir dire non et de manière retentissante pour ne pas céder à tous leurs desiderata, pourrait s’avérer hautement salvateur. Toute autre chose ne sera qu’une marche irréversible vers la ruine.
Et là que le bât blesse, c’est quand le beau-fils n’est ni opérateur économique, ni politicien, ni même un cadre de l’administration. Quand, comme un honnête monsieur, il gagne sa vie à la sueur de son front, et que cela suffit à peine, comme c’est souvent le cas, et plus encore sous la rupture, pour assurer à sa petite famille son pain et ses soins au quotidien. C’est le genre dont on se plaint de la posture arrogante et inconvenante à chaque détour de bonne foi chez les parents de madame. L’inverse est suffisamment rare pour ne pas intéresser. Cela est moins souvent l’apanage des parents de l’époux. Ton vau-rien de mari a fait-ci, il a fait ça. Pour qui se prend-il enfin ? Faut-il vous conter les mésaventures de ce beau-fils qui, un malheur n’arrivant jamais seul, commet la maladresse d’avoir comme surnom ‘’Tonton bailleur’’ alors même que dans les faits, il ne baille pratiquement rien ?
-  Mémé est là ? demanda-t-il à la nièce de madame.
-  oui, répond-elle sans arrière-pensée
-  Ok, dis-lui que tonton bailleur est de passage pour lui dire bonsoir.
De retour de l’arrière-cour où mémé concoctait sûrement le repas du soir, la petite dit :
- Mémé dit que tu es bailleur de qui et de quoi ? Elle dit de te dire bonsoir aussi et qu’elle est occupée.
Que restera-t-il à notre ami le bailleur que de se retirer sagement, la queue entre les jambes. Il est le prototype parfait du gendre incapable. Tel est le sort du beau-fils qui n’assure pas. Et il ne faut surtout pas passer sous silence les railleries et les moqueries dont le couple est l’objet à certaines grandes occasions. Et gare à lui, s’il refuse de se taper toute la corvée en ce moment-là.
Comme quoi, gendre, il vaut mieux assurer, sinon tant pis pour vous.

27-10-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : D’une rencontre à un dégel !
13-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le vœu de l’éclairage public
13-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : De Sinsin à da Cruz !
9-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Changement de cap à l’Uac
9-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux pas d’Alassane Séidou
8-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le moratoire tant attendu
6-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les femmes encore à la traîne
31-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’appel au social entendu !
30-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ministre… malgré tout
30-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Des tueurs silencieux
26-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Police républicaine arrive !
24-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le veto du parlement
24-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !
23-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le combat de l’internet
23-10-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1140

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)