Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : Femme instruite : handicap ou atout ?

La plupart des femmes ayant fait de grandes études ont moins de succès en amour. Trouver un mari quand on est une femme intelligente tient d’un exploit. Au bord de la délectation morose, ces femmes célibataires présentent à la société un visage radieux, une carrière professionnelle sans faute. Derrière cette façade angélique, se cache une vie affective désastreuse dont nul ne peut juger de l’ampleur des dégâts. Accablées par ce vide intérieur, quelques-unes se confient. Malheureusement, beaucoup en sont encore à se complaire dans cette fatuité. Un couvert au souper, juste un, un cadre intime maussade, tel se présente le quotidien vespéral des dames carriéristes. Même les prédateurs s’en méfient de peur d’être broyés par une machine à penser, un intellect un peu trop développé. Nos dons Juans ont la phobie des femmes intellos. La femme prise à l’état primitif est déjà perçu par l’homme comme l’élément le plus instable et le plus insidieux de l’assemblage conjugal. Celle qui s’est dotée d’un quotient intellectuel assez élevé, serait donc encline à briser les symboles, bousculer les fonctions traditionnelles du couple et y instaurer un système égalitaire qui rabaisse le mâle dominant pour finir par contredire sa supériorité. Devant ces arguments, les femmes se justifient. Elles craignent d’une part, l’élan pervers de la vie à deux à ralentir le développement socioprofessionnel de la mère en la laissant porter sans grand appoint certaines responsabilités. Il ressort d’autre part que la survenue d’une maternité précoce est le début d’une vie de couple jonchée d’interminables ennuis, où la jeune mère se coltine seule les tâches ménagères. L’ascendance professionnelle pourrait alors être reléguée au second rang. Mais dans l’étau infernal de la solitude, la réalité hélas est pesante. Ayant passé tout le temps à construire une carrière professionnelle, la matière grise mise plus tard sur l’immédiateté d’une relation amoureuse. Une volonté d’aller vite qui va buter contre les aspirations des partenaires ou la jeter dans les bras de prétendants animés d’intentions barbares et inavouées.
Bon nombre d’entre ces femmes sont parfois prises à leur propre piège. Si le sexe masculin lubrique n’a cure de la condition sociale et intellectuelle d’une partenaire, c’est bien l’inverse chez le sexe opposé. La prestance et l’intempérance ont tôt fait d’emballer nos éternelles célibataires. Elles sont dans l’attente cynique d’un mari qui présente des similitudes avec leur parcours professionnel ou leur niveau de vie ou encore qui sont promis à un avenir meilleur au leur. Voilà une réfutation de la réalité empreinte de narcissisme dont la conséquence se révèle être la désillusion d’une expectative. C’est une vraie gageure que de chercher à attirer vers soi uniquement des personnes de mêmes mœurs ou de la même échelle sociale, surtout lorsqu’on n’est pas bourgeois de naissance. Les meilleurs couples s’étant toujours construits grâce à des compromis et un oubli de soi de part et d’autre. Et pourtant, le temps passe pour ces femmes qui ne s’en rendent pas compte. Les regrets surgissent face aux revers d’une fertilité à durée limitée. Grands parchemins, notoriété, pouvoir financier…, d’accord mais que vaut autant d’or si on s’en sert sans descendant pour le partager et le multiplier ?

1er-04-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme !
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La leçon des Fcbe à l’Un
13-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cauris à l’assaut !
12-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le congrès de la résurrection
8-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Au rythme des négociations !
7-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Négociations en pointillé !
5-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique culturelle : Crise au Bubedra
2-02-2018, La rédaction
En vérité : Bonus pour destination Bénin !
1er-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’obscénité à tout-va !
1er-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le challenge de la transparence
31-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le dialogue pour le dégel social
30-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Remue-ménage à la Cour !
29-01-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1230

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)