Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En toute sincérité : La dot est tout !

Et si on partageait nos expériences ? La conviction récente du chroniqueur là-dessus, est que jamais et au grand jamais, la dot ne devrait disparaître. La raison en est simple. Très simple même. Il suffit de le voir pour le croire. Le fait est que chez nous, l’union entre deux êtres s’attache malgré tout, à des pratiques ancestrales. Et contrairement à ce qu’il paraît, là et nulle part ailleurs, se trouve la légitimité.
Il y a par exemple cette assurance qui se dégage de la posture de celle-là même en qui il convient de reconnaître une maîtresse de cérémonie. Quand, complètement dans son élément, elle va et vient, confiante du caractère central de son rôle, chantant et dansant, devant un public complètement admiratif. Pour atouts, elle n’eut guère besoin de quelque loi que ce soit. Son éloquence, sa culture linguistique et son charisme lui ont suffi largement.
C’est elle qui, présent après présent, se charge de rendre compte de la démarche de la famille Hôte.
Parlons justement de ces présents dont la révélation du sens occupe la première partie de la cérémonie. Ils ne dérogent pas cependant, à leur caractère symbolique.
Au père de la mariée par exemple, il pouvait ne revenir qu’une bouteille de whisky et une somme de 5000 francs Cfa. Cela a souvent suffi à son bonheur. Symbole encore une fois.
Et, notre maitresse de cérémonie, quelque peu flatteuse, de fièrement les introduire à travers une maxime, un adage, une sagesse ou un panégyrique dont l’assistance reprend spontanément l’écho. De quoi vous donner la chair de poule.
Et puis, dans certaines cultures, l’instant fatidique où tout le monde retient son souffle. Il faut consulter les ancêtres. Eux seuls ont le dernier mot.
Alors, silence de cimetière. Sur tous les visages, se lisait une sorte de stress en attendant le verdict. Et quand le ‘’Djôgbé’’ est obtenu dès le premier jet du chapelet divinatoire, il n’y a pas eu d’applaudissements, mais beaucoup de bruits et des accolades.
Il venait de se passer quelque chose de fabuleux m’avait-on expliqué. Les morts ont donné leur caution, sans condition aucune. C’était une chance qui méritait d’être célébrée, car, il leur arrivait de se faire prier.
Inutile de vous dire que l’assistance qui s’était ainsi réjouie des conclusions du Fâ, était chrétienne en majorité. Symbole encore.
Maintenant, parlons de Tangninon. On ne peut ne pas la mentionner. Une sorte de reine mère dont le rôle est on ne peut plus central. Une vraie femme de pouvoir. Et, symbole toujours.
Sauf qu’il n’y eut pas de ‘’Vive les mariés’’, ni de ‘’je vous déclare mari et femme’’ prononcé par le maire, un parfait inconnu de part et d’autre. Ici les deux familles, pour avoir consenti au mariage et joué les premiers rôles, ne pouvaient que fondre en bénédictions. Rien à voir avec les fois où, elles sont reléguées au second plan et installées au fin fond de la salle, d’où elles ne pouvaient qu’assister, impuissantes, à une proclamation probablement insensée à leurs yeux.
En fait, pour elles, la dot est tout. Tout autre chose n’est ni plus ni moins que mimétisme.

19-01-2018, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Les nouveaux chantiers de la Cour
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’effet de contagion est manifeste. Comme Patrice Talon à la tête de l’Etat, Joseph Djogbénou place sa présidence à la Cour constitutionnelle sous le (...) Lire  

Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les merveilles du coton
11-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Révisions en plein Mondial !
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner !
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les merveilles du coton
11-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Réviser le code vestimentaire
7-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Affaire classée
4-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Journées déprogrammées !
31-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Anglais au préalable !
30-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Repenser la sécurité locale
30-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Concours de retour !
29-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des réformes pour la justice
29-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’exemple : la meilleure école
28-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Funestes regrets de Yayi !
28-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la femme
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Corrompus sur le qui-vive !
16-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : 4 en liste, 3 sur la piste !
15-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le péril du vieux pont
15-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dialogue et accord durable !
14-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Vers un nouveau pacte social
14-05-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1350

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)